Dumas : « Le football n’appartient plus aux footballeurs »

Dumas : « Le football n’appartient plus aux footballeurs »

Photo Icon Sport

Convoqué à la fin du mois de novembre par le Conseil national de l’éthique pour avoir dit tout le mal qu’il pensait de l’arbitre après la récente défaite de Caen à Lille en Coupe de la Ligue, Franck Dumas commence à s’agacer de la langue de bois imposée à tout le monde par cette commission fédérale.

« J’ai vu les arbitres en jaune et je les ai appelés les petits poussins. Quand j’ai dit que je les tuerais, c’était par les mots. Si l’arbitre qu’on a eu à Lille m’avait appelé après coup, je me serais excusé. Mais non, il y a une commission...Ce qui me dérange c’est que le football n’appartient plus aux footballeurs, constate l’entraîneur du SM Caen dans France-Football avant d’enfoncer le clou. Moi, je ne suis pas là pour faire attention aux fautes d’orthographe. Je suis là pour gagner des matches. Quand un arbitre prend de mauvaises décisions, je suis en droit de le critiquer. Or ce qu’on me reproche, c’est de parler avec mon coeur. Ça n’empêche pas mes éducateurs d’apprendre à nos gamins d’être polis. C’est la base, la politesse.»