L1 : Un milliardaire américain recalé, King Street tient à Bordeaux

L1 : Un milliardaire américain recalé, King Street tient à Bordeaux

Photo Icon Sport

Annoncé en grande difficulté financière depuis plusieurs mois, le propriétaire des Girondins de Bordeaux King Street a pourtant refusé une offre d’entrée dans le capitale qui aurait pu déboucher sur un rachat total du club aquitain.

Les supporters des Girondins devront patienter avant de voir leur rêve se réaliser. En froid avec la direction depuis la saison dernière, le groupe des Ultramarines réclame le départ de King Street et du président Frédéric Longuépée. Des manifestations ont été organisées dans les rues de Bordeaux mais aussi au Matmut Atlantique. Les fans se sont même entretenus avec le nouveau maire Pierre Hurmic pour tenter de trouver une solution, sans succès.

Les mécontents seront donc ravis d’apprendre que le fonds d’investissement s’accroche au club aquitain… En effet, le quotidien régional Sud Ouest révèle que King Street a refusé une offre. Ce projet porté par l’homme d’affaires bordelais Pascal Rigo, qui s’est enrichi en créant une chaîne de boulangerie en Californie, et qui s’est associé avec un milliardaire américain sur ce dossier, prévoit une simple entrée dans le capital du club avant un éventuel rachat total.

La demande de King Street

Les deux hommes souhaitaient plus précisément acquérir 40 % des droits du FCGB dans un premier temps. Une proposition refusée par King Street qui réclamerait 120 millions d’euros, soit 20 millions d’euros de moins que sa mise en 2018. Autant dire que KS se verrait bien récupérer son argent. Ce qui explique pourquoi les discussions annoncées en « stand-by » ne sont pas vraiment fermées avec Pascal Rigo. A noter que ce dernier espère intégrer des anciens joueurs et dirigeants comme Stéphane Martin dans son projet.