FCGB : Plasil et Coupet victimes du coup de balai

FCGB : Plasil et Coupet victimes du coup de balai

Sans savoir à quel niveau il évoluera la saison prochaine, Bordeaux a entamé le renouvellement de son staff technique. L’entraîneur principal David Guion a prolongé son contrat, mais plusieurs adjoints sont poussés vers la sortie.

Pendant que son propriétaire et président Gérard Lopez s’active pour sauver sa place au niveau professionnel, les Girondins sont de retour au Haillan. Ce jeudi, les joueurs sur lesquels la direction compte ont repris le chemin du centre d’entraînement afin d’y passer les habituels tests médicaux. Il s’agit pour le moment d’un groupe réduit, sans les internationaux, ni les nombreux indésirables parmi lesquels on retrouve même des techniciens. En effet, le coup de balai décidé par la direction concerne également le staff technique.

Bordeaux vient d’officialiser la prolongation de l’entraîneur principal David Guion, désormais lié au club aquitain jusqu’en juin 2023. Et visiblement, l’ancien coach du Stade de Reims souhaite s’entourer d'hommes de confiance. Ce n'est pas le cas du préparateur physique Antonio Calado, non convoqué pour la reprise cette semaine. Dans le même cas, l’adjoint Jaroslav Plasil et l’entraîneur des gardiens Grégory Coupet ne participent pas non plus aux débuts du groupe professionnel. L’ancien milieu de terrain et l’ex-gardien ne sont conviés qu’à partir du 4 juillet, date à laquelle les internationaux devraient revenir de vacances.

Coupet n'avait pas vu le mail

A noter que Jaroslav Plasil et Grégory Coupet avaient été avertis par mail, précisent nos confrères de Sud Ouest. Et selon le média 20 Minutes, le deuxième cité n’a pris connaissance de ce mail que ce jeudi matin en arrivant au Haillan, alors que le message lui avait été envoyé le 15 juin. Quoi qu’il en soit, le club rétrogradé en N1, qui a licencié son team manager Julian Mariet, devra renforcer son staff technique dans les prochains jours, sous peine de ralentir une préparation déjà étrange au vu du contexte.