FCGB : La mairie passe aux menaces avec King Street !

FCGB : La mairie passe aux menaces avec King Street !

Photo Icon Sport

La situation est plus tendue que jamais aux Girondins de Bordeaux, où une véritable guerre ouverte a été déclarée entre la direction et les Ultramarines.

La politique du président Frédéric Longuépée et du directeur de la billetterie Anthony Tiodet est vivement critiquée par les supporters bordelais, à l’heure où le club aquitain vivote et se retrouve en grosse difficulté financière. Dans les colonnes du journal L’Equipe, la mairie de Bordeaux a officiellement interpellé King Street, propriétaire du club. Pour le maire Nicolas Florian, plusieurs points doivent être clarifiés au plus vite afin de retrouver un semblant de sérénité en Gironde. Et le maire se montre menaçant, rappelant que le domaine du Haillan ou encore le Matmut Atlantique appartiennent à la ville et non au club.

« Moi, je veux m’adresser au propriétaire, pas à son représentant. Ce sera une discussion d’une telle franchise qu’elle ne doit pas mettre en difficulté un salarié, puisque M. Longuépée est un salarié de King Street. Quand j’avais vu Brian Higgins (patron de King Street au moment du rachat du club), ses réponses avaient été satisfaisantes mais depuis il s’est passé des choses. Je veux savoir s’ils sont là pour investir dans la durée ou s’ils veulent juste remettre le club à flot pour le revendre. En fonction de leur réponse, je veux un engagement écrit, clair, net et précis. La ville de Bordeaux détient le domaine du Haillan (le centre d'entraînement), il y a des conventions collectives, le stade » explique l’homme politique. Après s’être mis à dos les supporters bordelais, le fonds de pension américain pourrait bien perdre gros en perdant également le soutien de la ville. Ce qui serait forcément catastrophique pour la gestion du club au quotidien.