FCGB : Girondins Leaks et RMC, Bordeaux passe aux menaces

FCGB : Girondins Leaks et RMC, Bordeaux passe aux menaces

Photo Icon Sport

Critiquée après la diffusion d’enregistrements sur les réseaux sociaux, la direction de Bordeaux envisage de poursuivre ses supporters en justice. Quitte à accentuer les tensions entre les deux parties.

L’arrêt de la saison n’a calmé personne à Bordeaux. En froid depuis plusieurs mois, la direction et les Ultramarines ont encore franchi un cap dans leur conflit. Le principal groupe de supporters des Girondins a en effet diffusé des enregistrements sonores d’une réunion entre des dirigeants et un comité de fans, dont l’association citée ne faisait pas partie. Autant dire que ces « Girondins Leaks » ne mettent pas le président Frédéric Longuépée ni le responsable marketing Anthony Thiodet en valeur… C’est même tout l’inverse !

De quoi agacer le PDG déjà fortement critiqué par RMC, qui a révélé plusieurs magouilles et dysfonctionnements au sein du club aquitain. Du coup, le représentant de l’actionnaire King Street a réagi dans une note interne envoyée à ses salariés. Dans ce courrier relayé par L'Equipe, Longuépée a dénoncé des initiatives « orchestrées par les Ultramarines qui les revendiquent clairement et soutenues par des personnes habituées aux scandales et de pseudos amis du club, probablement déçus de ne pas y jouer un rôle ».

« Nous ne laisserons rien passer »

Selon lui, « cela n'a qu'un seul but : affaiblir et discréditer l'institution du FCGB en attaquant de manière diffamatoire plusieurs de ses collaborateurs. (...) Je ne saurai l'admettre davantage. Je peux vous assurer que nous ne laisserons rien passer. Ni notre actionnaire ni moi-même n'avons l'intention de nous laisser impressionner ou décourager. » Les Ultramarines et la radio française sont prévenus, une attaque en justice est à l’étude.