FCGB : De retour à Bordeaux, ça ne lui fait ni chaud ni froid

FCGB : De retour à Bordeaux, ça ne lui fait ni chaud ni froid

Photo Icon Sport

Arrivé au FC Nantes en juillet 2017, en provenance de Bordeaux, Nicolas Pallois va défier son ancienne équipe dimanche. Mais sans la moindre émotion.

Pas de langue de bois chez Nicolas Pallois. Alors que beaucoup de joueurs évoquent une certaine émotion, et que certains d’entre eux refusent même de célébrer un but contre leurs anciens clubs, le défenseur central du FC Nantes ne suit pas la tradition. Le Canari va rejouer à Bordeaux pour la première depuis son départ. Mais le moins que l’on puisse dire, c’est que les retrouvailles ne seront pas émouvantes.

« Si ça me fait quelque chose de rejouer pour la première fois à Bordeaux ? Non, pas du tout, a répondu Pallois en conférence de presse. Après, ça fait deux ans. J’y vais pour gagner, prendre les points et avancer au classement. J’ai encore quelques contacts au club à Bordeaux, des joueurs et des membres du staff médical. On se voit de temps en temps. Il y a des personnes que j'apprécie. Mais il y a eu pas mal de mouvements au sein du club. » Quant aux supporters girondins, le défenseur central les place ouvertement en dessous du public nantais.

Pallois et l’accueil des Bordelais

« Ça sent plus le foot à Nantes, même s’il y a de bons supporters à Bordeaux. Quand je jouais là-bas, ça s'est toujours bien passé. Je vais avoir un bon accueil, a-t-il prédit. C'est à nous de faire en sorte qu'ils ne poussent pas trop leur équipe. A la Beaujoire, ça fait du bruit. Ça fait deux ans et demi que je suis là et deux ans et demi que ça fait du bruit. C'est une bonne chose. A Bordeaux, on n’y va pas pour écouter les supporters chanter mais pour jouer et pour gagner. » Pas sûr que Pallois reçoive l’ovation attendue au Matmut Atlantique…