FCGB : Bordeaux dans le creux de la vague, Gasset l'avoue

FCGB : Bordeaux dans le creux de la vague, Gasset l'avoue

Nouveau week-end bien triste pour les suiveurs des Girondins de Bordeaux, qui ont vu leur équipe lourdement s’incliner 4-1 à Saint-Etienne, après avoir pourtant ouvert le score. Les Verts ont ensuite déroulé face à une équipe bordelaise toujours aussi apathique. De quoi faire grincer des dents Jean-Louis Gasset, pour qui son équipe a bien tout donné lors de cette rencontre, mais n’a pas réussi à inverser la tendance de ces dernières semaines. 

« La première période on était dans l'idée d'avoir une équipe plus généreuse. Il y a eu des faits de jeu qui nous ont désavantagés entre les occasions que nous avons manquées et un penalty (sur Oudin). Il était dur de rentrer à 2-1 en notre défaveur. A partir de la 55e minute, il fallait un coup de poker pour revenir mais nous avons concédé un troisième but. L'équipe offensive n'avait plus ‘le pied’. Je ne regrette pas le coup de poker tenté. C'est le scenario du match. Nous prenons des buts sur coups de pied arrêtés. Il faut repartir comme nous avons débuté la rencontre à l'inverse du match à Strasbourg où nous étions paralysés. Il faut être solidaire et se dire que c'est possible. Nous essayons, nous travaillons, nous tentons mais il y a souvent un petit détail qui vient nous enlever le mental. L'heure est dure. Nous n'avons jamais connu une telle période. Il faut trouver un ressort », a livré l’entraineur bordelais, dont l’équipe voit les Verts lui passer devant, et se retrouver donc à une inquiétante 15e place. Seul évènement rassurant, Nîmes n’a pas beaucoup avancé avec son nul à Brest, et les Girondins comptent donc 6 points d’avance sur les Gardois, barragistes.