Carrasso : « A Bordeaux, je retrouve un grand club »

Carrasso : « A Bordeaux, je retrouve un grand club »

Photo Icon Sport

Avec le tirage au sort de la Ligue des Champions et le déplacement à Marseille, le gardien bordelais est impatient d’attaquer les choses sérieuses avec Bordeaux.

Toujours très apprécié à Marseille, Cédric Carrasso a néanmoins déjà fait beaucoup de misère à son ancien club. Avec Toulouse la saison dernière, il avait multiplié les parades pour tenir tête à l’OM au Vélodrome, et contrecarrer les ambitions du club phocéen. C’est avec encore plus d’ambition qu’il viendra dimanche sous le maillot girondin, fier d’avoir retrouvé un club capable de lutter à armes égales avec l’OM. « Quand vous arrivez dans un grand club comme Bordeaux, vous avez forcément envie de vous inscrire dans la durée. Il y a une grande équipe ici et tous les ans, ce club joue les premiers rôles, à l’ambition de gagner des trophées. J’ai connu un grand club à Marseille. Je me suis blessé et un gardien a pris le poste (Mandanda). J’ai dû partir pour Toulouse, un club qui était en difficulté et qui a réalisé une superbe saison. D’ailleurs, le TFC peut également devenir un grand club. Par la suite, j’ai eu la chance de pouvoir signer dans un club mythique comme Bordeaux. Je retrouve un grand club », a confié Cédric Carrasso sur le site des Girondins, qui semble véritablement avoir trouvé « son » club.

 

« Bordeaux a toujours rythmé le football de ma jeunesse. Quand je suis parti de Marseille, nous avons eu une discussion avec ma femme. Je me souviens bien lui avoir dit que, si je pouvais choisir un grand club, ce ne serait ni Lyon ni Paris mais Bordeaux, cela m’attirait. J’ai toujours voulu jouer ici. Bordeaux, je trouve cela excitant. Ce club a rythmé ma vie. Maintenant que je suis ici, je comprends pourquoi tant de joueurs ont du mal à quitter ce club », a souligné le troisième gardien des Bleus, qui n’oublie pas, dans un coin de sa tête, que le duel entre l’OM et Bordeaux de dimanche prochain, sera également une occasion de marquer des points par rapport à Steve Mandanda, à une heure où la hiérarchie des gardiens français pourrait être bouleversée.