Bordeaux : Une révélation très gênante pour Longuépée

Bordeaux : Une révélation très gênante pour Longuépée

Toujours président des Girondins de Bordeaux, même s'il doit partager son siège avec le mandataire du tribunal de commerce, Frédéric Longuépée avait un lourd secret depuis deux semaines.

Jeudi soir, c’est la foudre qui est tombée sur les supporters bordelais, au moment où le club au scapulaire a mis en ligne un communiqué annonçant que King Street lâchait les Girondins et se plaçait sous la protection du tribunal de commerce. Depuis, outre un écoeurement général, et des rumeurs qui se multiplient sur les éventuels repreneurs de Bordeaux, c’est vers Frédéric Longuépée que les regards se tournent. Car le président de l’actuel 15e de Ligue 1, dont l’avenir dans l’élite n’est pas encore assuré avant son match dimanche contre Lorient, focalise toutes les rancoeurs et même les haines. Contesté depuis très longtemps par les supporters bordelais, l’ancien dirigeant de la Fédération Française de Tennis ou bien encore du Paris Saint-Germain, ne peut plus se cacher, même si vendredi il était avec les joueurs de Jean-Louis Gasset en stage. Bientôt contraint de partager sa place avec le mandataire nommé par le tribunal de commerce, lequel sera en charge « d’assister les Girondins de Bordeaux dans sa recherche d’une solution durable », Frédéric Longuépée se faisait discret ces derniers jours et on sait désormais pourquoi.

Le quotidien Sud-Ouest révèle en effet que le président de Bordeaux avait été informé le 9 avril dernier, soit deux semaines avant l’annonce, que King Street mettait fin à son aventure girondine. Et depuis cette date, Frédéric Longuépée a organisé, dans le plus grand secret, la politique de communication autour de ce retrait de l’actuel propriétaire du club. Il s’agissait surtout d’éviter un clash brutal dès la sortie de l’information, et la programmation d’un mini stage en Bretagne avant le match à Lorient ne doit rien au hasard, puisqu’il a permis d’éviter que Le Haillan voit débarquer des supporters furieux. Sur ce plan, l’opération de communication a été réussie, même si ce samedi les Ultramarines Bordeaux 87 organisent une manifestation en centre-ville en présence d’anciens joueurs des Girondins.