Bordeaux : Tout seul, Gérard Lopez ne se sent pas à la hauteur

Bordeaux : Tout seul, Gérard Lopez ne se sent pas à la hauteur

Icon Sport

Après le rachat des Girondins de Bordeaux cet été, Gérard Lopez constate que ses ambitions ne sont pas compatibles avec ses moyens. Le propriétaire du club aquitain reste donc ouvert à l’arrivée d’un ou plusieurs investisseurs dans le capital. Mais pour le moment, aucun nouvel acteur ne s’est manifesté.

Accroché en fin de match à Metz (3-3) dimanche dernier, malgré une supériorité numérique pour terminer la partie, Bordeaux ne parvient pas à s’éloigner de la zone rouge. Les Girondins n’occupent que la 16e place après 14 journées de Ligue 1, avec le même nombre de points que le barragiste Clermont. Ce n’était clairement pas le scénario prévu par Gérard Lopez au moment de son rachat cet été. Pour rappel, le propriétaire des Marine et Blanc espère installer son équipe en milieu de tableau cette saison, avant d’envisager un retour vers les places européennes dans les années à venir.

Gérard Lopez attend un coup de pouce

Le plan est pour le moment un échec pour Gérard Lopez qui devra réinvestir sur le marché des transferts. Reste à savoir si l’homme d’affaires en a les moyens. Rien n’est moins sûr si l’on en croit l’information révélée par le journaliste Clément Carpentier. D’après notre confrère de 20 Minutes, Gérard Lopez reste ouvert à l’arrivée d’un ou plusieurs investisseurs dans le capital des Girondins. Autrement dit, l’ancien patron du LOSC ne serait pas contre un coup de pouce extérieur pour l’aider à redresser le FCGB.

A noter que Bordeaux va accueillir dans son capital le Club Scapulaire, un groupe d’entrepreneurs de la région qui, malgré le ticket d’entrée fixé à 2,5 millions d’euros, a obtenu l’autorisation de débarquer avec un montant légèrement inférieur. Hormis cet ensemble local, aucun autre investisseur ne s’est manifesté. Pas de quoi épaissir l’enveloppe d’un Gérard Lopez tout de même serein au moment de passer devant la DNCG en visioconférence ce mercredi.