Bordeaux-OM : Un clash en cas de maintien du match, les Ultras menacent !

Bordeaux-OM : Un clash en cas de maintien du match, les Ultras menacent !

Icon Sport

A deux jours du match Bordeaux-OM, les UltraMarines menacent clairement d'un gros clash au Matmut Atlantique si la rencontre, prévue à huis clos, a lieu malgré les cas de covid.

Les Girondins de Bordeaux l’ont annoncé officiellement ce mercredi, une demande de report du match contre l’Olympique de Marseille a été adressée à la Ligue de Football Professionnel, l’effectif bordelais comptant 17 joueurs positifs au covid. Et dans le même temps, le club au scapulaire précisant que la rencontre se jouera à huis clos si elle est maintenue vendredi soir au Matmut Atlantique. Du côté des supporters girondins, on exige que la Ligue décide rapidement du report de cette rencontre de la 20e journée de Ligue 1, et dans un communiqué, les UltraMarines Bordeaux 1987 vont droit au but et préviennent les autorités que la situation serait explosive autour du stade en cas de maintien de cette rencontre. L’association de supporters est directe, quitte à choquer un peu.

 « Soyons clairs : à Bordeaux, cette rencontre déchaîne les passions comme aucune autre. Il y a, bien sûr, l'invincibilité en cours sur nos terres, à laquelle les supporters girondins sont très attachés, mais également une rivalité sportive qui va bien au-delà. Nous parlons d'un rendez-vous incontournable pour plusieurs dizaines de milliers de personnes chaque année, qui se sentent déjà meurtries par l'impossibilité qui leur est faite d'accéder au stade.  Rajoutez à cela un contexte sportif plus que délicat où chaque point compte et vous obtenez un baril de poudre prêt à exploser.  Si nous tenons à nous exprimer publiquement, ce n'est pas seulement pour rappeler tout cela, mais également pour mettre en garde les autorités. Si le match est maintenu dans de telles conditions, il sera bien difficile de canaliser les milliers de supporters des Girondins en colère qui accéderont aux abords du stade vendredi malgré le huis clos, et auxquels nous nous joindrons.  Nous en appelons donc à la responsabilité des autorités compétentes afin qu'elles prennent la mesure des événements. Nous ne demandons aucune faveur : juste que soit appliqué le bon sens et les règles en vigueur dans cet épisode pandémique qui nous affecte tant », expliquent les UltraMarines dans un communiqué.