Bordeaux : Longuepée OUT, 1.500 supporters manifestent

Bordeaux : Longuepée OUT, 1.500 supporters manifestent

Près de 1500 supporters girondins se sont rassemblés dans les rues de Bordeaux pour exprimer leur mécontentement face à la situation vécue par leur club de coeur.

La situation est critique à Bordeaux. Déjà en grande difficulté sportive avec une périlleuse 16e place en Ligue 1, les Girondins traversent également une crise économique sans précédent. Un contexte qui a poussé King Street, son actionnaire, à tout simplement abandonner le club. Pour faire face à ces difficultés, le club six fois champion de France est actuellement à la recherche d'un repreneur qui permettrait d'éviter une relégation administrative, et pourrait se tourner vers l'étranger. En attendant, les supporters marines et blancs se sont rassemblés sur la place Pey-Berland pour soutenir leur club mais aussi pour réclamer le départ de Frédéric Longuepée.

Si la manifestation s'est déroulée sans violence, de nombreuses banderoles à l'encontre du PDG bordelais, qui cristallise la rancoeur de tout le peuple bordelais, ont été déployées. « Le scénario est noir. On a accès ni au stade, ni à l'équipe, que très peu accès au Haillan et parallèlement, on vit une descente aux enfers. Je peux vous assurer que les nuits ont été difficiles pour un certain nombre de supporters bordelais après le départ de King Street. Il fallait se retrouver, se rassembler, et prendre symboliquement cette place qu’on avait déjà occupé en juin pour donner l’alerte. Cet homme-là, s’il n’est pas responsable de tous les maux du club, en est à la tête et porte une responsabilité énorme. Il ne peut pas faire partie de la reconstruction, qui doit démarrer dès maintenant avec une victoire à Lorient et l’arrivée d’un repreneur » a expliqué Laurent Perpigna, le porte-parole des Ultramarines sur RMC.

Le peuple girondin derrière le club

Au-delà de l'opposition à leur direction, les supporters girondins ont, dans une bonne ambiance, soutenu leur club via des chants et des fumigènes, rappelant que l'équipe doit dans un premier temps se sauver sur le terrain. « Bien sûr que c’était important d’être là, le club est en danger plus que jamais. Il fallait qu’on soit là réunis pour montrer que l’âme du club, c’est nous. Parmi nous, il y en a qui avaient prédit ce qui allait se passer, qui savaient très bien que le montage financier tenait pas. Des responsables politiques, Alain Juppé et Nicolas de Tavernost se sont entêtés et ils nous laissent dans un merdier pas possible. Il va falloir reconstruire pierre par pierre » a déclaré Thibault, l'un des 1500 fans présents lors de la manifestation. Dimanche à 15h00, Bordeaux se déplacera à Lorient dans un match de tous les dangers, face au 17e de Ligue 1.