Bordeaux : Les sifflets de Reims, Bernardoni en salive déjà

Bordeaux : Les sifflets de Reims, Bernardoni en salive déjà

Photo Icon Sport

Arrivé cet hiver en provenance de Troyes, Paul Bernardoni est impatient de fouler la pelouse du Stade de Reims avec Bordeaux ce samedi (20h). Et d’entendre l’accueil des supporters locaux.

Un match forcément particulier pour les Girondins, qui n’ont pas oublié que les Rémois étaient venus s’imposer au Matmut Atlantique lors de la 1ère journée de Ligue 1. Il s’agissait d’ailleurs de leur premier revers dans leur nouvelle enceinte. Et pour ne rien arranger, Willy Sagnol avait perdu l’un de ses cadres, Grégory Sertic, victime d’une rupture du ligament croisé du genou. Autant dire que les Marine et Blanc auront à cœur d’effacer ce match aller, avec l’aide de Paul Bernardoni qui, en tant qu’ancien Troyen, voit toujours Reims comme un rival.

« Ça va être un match de guerriers, avec beaucoup d’engagement. Ce que j’adore, c’est rentrer sur le terrain et me faire huer. Moi, je trouve ça génial. Je sais bien que le public rémois ne va pas bien m’accueillir mais ce n’est pas grave, a confié le gardien bordelais à L’Equipe. J’ai eu des textos d’Olivier Tingry et Johan Liébus, entraîneurs des gardiens à Troyes, qui ont joué tous les deux à Reims. Ils m’ont dit que je ne pouvais qu’être bon car j’étais dans leur jardin. Un match comme ça, c’est toujours un plaisir de le jouer. » Après des débuts difficiles sous ses nouvelles couleurs, Bernardoni a l’occasion d’aligner un deuxième match consécutif sans encaisser de but.