Bordeaux : La crise de trop, King Street veut vendre !

Bordeaux : La crise de trop, King Street veut vendre !

Photo Icon Sport

Le football français traverse une crise sans précédent en raison du Covid-19 et du non-paiement des droits TV par Mediapro.

Dans une interview accordée au journal L’Equipe ce jeudi, le président de Reims Jean-Pierre Caillot ne masque plus son inquiétude. Pour la première fois, un dirigeant français évoque le possible scénario selon lequel les salaires des joueurs ne pourront plus être payés. « Il faudrait que les gens viennent voir où en sont nos trésoreries actuellement. Avec en plus le problème Mediapro, quelles peuvent être les conséquences à court terme ? Le non-versement des salaires ? Oui, ça pourrait arriver ». Plus que jamais, le foot français est en crise. Dans deux jours, Mediapro devrait ignorer l’échéance de paiement du 5 décembre et plonger l’ensemble des clubs de L1 et de L2 dans une situation intenable. Ce qui pousse certains actionnaires à vouloir quitter le monde du football.

C’est notamment le cas de King Street, l’actionnaire américain des Girondins de Bordeaux. A en croire les informations obtenues par France Bleu, le club au scapulaire est officiellement en vente. « Le fonds d'investissement américain propriétaire du club depuis deux ans, est bien décidé à vendre et cherche activement un repreneur. Entre les difficultés économiques du club, la crise du Covid-19 et maintenant les interrogations sur le dossier Mediapro, il faut vendre pour les Américains » note la radio, avant de poursuivre. « Mais le contexte économique n'est pas favorable et l'incertitude autour des droits TV du football français refroidit aussi beaucoup les potentiels acheteurs. Pour rappel, ces droits TV représentent la première source de revenus de la plupart des clubs de Ligue 1. Il y a trois ans, c'était près de 60% du budget aux Girondins ». Reste maintenant à voir si un candidat présentera une offre d’achat convaincante à King Street…