L1 : Merci Téléfoot, des salaires impayés à la fin du mois ?

L1 : Merci Téléfoot, des salaires impayés à la fin du mois ?

Photo Icon Sport

Faute des droits TV, et privé des recettes dans les stades, les clubs de Ligue 1 sont dans le rouge et des menaces graves commencent à planer.

Il y a un peu plus de deux semaines, Jean-Pierre Caillot, président du Stade de Reims et du collège de Ligue 1, était ressorti très optimiste d’une réunion en visioconférence avec Emmanuel Macron. Le dirigeant rémois estimait que le Président de la République avait pris conscience de la gravité de la situation pour le football français suite à la fermeture des stades et surtout du refus de Mediapro de payer les droits TV. Si le chef de l’Etat avait clairement fait savoir qu’aucune aide n’allait compenser le fiasco du contrat avec le groupe sino-espagnol, Emmanuel Macron et son gouvernement avaient tout de même promis une exonération des charges patronales jusqu’au 31 décembre, le possible retour du droit à l’image collectif et une prime pour compenser l’absence des supporters dans les stades. Mais dans la réalité, ces promesses semblent déjà être revues à la baisse.

Dans L’Equipe, Jean-Pierre Caillot tire le signal d’alarme alors que le paiement des droits TV de décembre n’aura très certainement pas lieu. « Quand on a reçu les modalités des aides annoncées et les seuils d’application, ce n’était pas ce qui avait été dit. Et ça a été la douche froide pour tous les clubs. J’ai parfois un peu l’impression que l’on ne nous prend pas au sérieux et que le sport est mal traité par rapport à la culture (...) Il faudrait que les gens viennent voir où en sont nos trésoreries actuellement. Avec en plus le problème Mediapro, quelles peuvent être les conséquences à court terme ? Le non-versement des salaires ? Oui, ça pourrait arriver. Quand vous n’avez plus de recettes à mettre en face de vos dépenses, comment fait-on ? Beaucoup de collègues sont très inquiets », prévient, dans le quotidien sportif, le patron du Stade de Reims et du collège de Ligue 1.