Michel Platini refuse d'être candidat à la présidence de la FFF !

Michel Platini refuse d'être candidat à la présidence de la FFF !

Icon Sport

Alors que plusieurs voix s'élevaient afin qu'il présente sa candidature à la présidence de la Fédération Française de Football, suite au départ de Noël Le Graët, Michel Platini a très clairement fait savoir que ce poste ne l'intéressait pas actuellement. Une décision ferme et définitive.

Affaire réglée. Michel Platini n’a pas tardé à faire savoir qu’il n’envisageait pas du tout de devenir le grand patron du football français, lui qui a été le boss de l’UEFA avant de connaître les problèmes que l’on sait. Alors que Philippe Diallo occupe actuellement le poste laissé vacant suite à la démission de Noël Le Graët, le légendaire milieu de terrain des Bleus n’a pas du tout l’intention de s’installer dans cette fonction, alors que nombreux étaient ceux qui espéraient que Platoche vienne ramener de la sérénité et du sérieux à la FFF. Sur RMC, Michel Platini a annoncé et précisé les raisons de son choix de ne pas postuler au poste de président de la Fédération Française de Football.

Platini et le football, c'est fini pour l'instant

« J’ai fait une déclaration au mois de juillet quand j'ai été blanchi de mes affaires en Suisse. J'ai dit que je ne reviendrai plus dans les institutions du football. Point final. Je ne reviendrai pas dans les institutions du football et il me semble que la Fédération française fait partie des instances du football (...) Le pouvoir cela se prend ou cela ne se prend pas. Je n'ai aucune volonté de le prendre. J’ai assez donné. J’ai été vice-président de la Fédération française il y a 30 ans, j’ai tout fait. Cela va, cela suffit et c’est bien. Non je ne serai pas candidat. Mais mon histoire n’est peut-être pas terminée. Il y a peut-être d’autres choses à faire dans le football, je ne sais pas. J’ai dit la dernière fois que s’il y avait une opportunité ou quelque chose qui me plaisait je le ferais. Mais pas aujourd’hui », a précisé Michel Platini, qui a indiqué qu’il ne souhaitait pas prendre la présidence de la Juventus et encore moins entraîner un club.