JO : La France se prend une terrible claque

JO : La France se prend une terrible claque

Absent des Jeux Olympiques depuis 1996, l’équipe de France se rendra à Tokyo cet été pour défendre ses chances.

Dans un groupe avec le Japon, le Mexique et l’Afrique du Sud, les joueurs de Sylvain Ripoll espèrent bien terminer à l’une des deux premières places pour se rapprocher d’une éventuelle médaille. Mais avec quels joueurs ? La FIFA ne reconnaissant pas les dates des Jeux Olympiques, les clubs n’ont aucune obligation de libérer leurs jeunes, et cela cause un réel casse-tête à la Fédération Française de Football. Absolument personne n’ouvre réellement la porte aux Bleuets pour filer pendant plusieurs semaines au Japon, et manquer le début du championnat de France. Dans 10 jours, la sélection est attendue à Clairefontaine pour préparer cet évènement. Au départ, une liste de 80 joueurs potentiellement sélectionnables avait été émise, réduite à 50 noms au mois de mai. 

A un peu plus du 10 jours de la date limite d’inscription, il n’y aurait pas plus de 10 joueurs certains de participer aux JO, et même pas de quoi faire une équipe équilibrée pour Sylvain Ripoll, affirme L'Equipe. La plupart des clubs ont refusé de libérer leurs jeunes à un moment clé de la préparation, puis du début de saison. C’est notamment le cas de Rennes, qui possède quatre internationaux espoirs (Terrier, Camavinga, Truffert et Maouassa), de Nice (Gouiri), Lille (Bamba, Ikoné et Soumaré) ou de Monaco (Fofana, Tchouaméni, Badiaschile et Disasi). Une vraie hécatombe qui risque de plomber toute ambition sérieuse dans ce tournoi olympique, alors que l’OM va par exemple autoriser… le Brésilien Gerson à manquer le début de saison pour rejoindre sa sélection à Tokyo. Un revers de plus pour Noël Le Graët, qui était persuadé que les présidents des clubs français joueraient le jeu de la Fédération pour libérer leurs joueurs. Et cela sans même parler de Kylian Mbappé, que le PSG n’autorisera pas à aller à Tokyo.