Esp : Benzema privé de Ballon d'Or à cause de la France ?

Esp : Benzema privé de Ballon d'Or à cause de la France ?

Icon Sport

Absent de l'équipe de France depuis six ans, Karim Benzema brille comme jamais avec le Real Madrid. Mais cela peut lui coûter un possible Ballon d'Or affirme Frédéric Hermel.

Auteur d’un doublé et d’une passe décisive contre le Celta Vigo, Karim Benzema n’a pas tiré la couverture à lui, l’attaquant français du Real Madrid préférant laisser le soin à Zinedine Zidane de dire que son absence en équipe de France depuis six ans, et une sanction de Didier Deschamps, était « incompréhensible » pour tout le monde. Zizou a remis de l’huile sur le feu avec le cas Karim Benzema, et cela alors que les Bleus vont entamer la campagne de qualification pour le Mondial 2022 au Qatar. Pour l’entraîneur du Real Madrid, le choix de la France est sidérant. Mais sur RMC, Frédéric Hermel est allé encore plus loin en expliquant qu’il était probable qu’en l’absence de sélection avec l’équipe tricolore lors de l’Euro, Karim Benzema se voit barrer la route à un Ballon d’Or qu’il pouvait viser l’hiver prochain. Le spécialiste du football espagnol est estomaqué par le niveau actuel de KB9 et il ne le cache pas.

Benzema sur une autre planète avec le Real Madrid

Au moment d’évoquer un possible Ballon d’Or pour l’attaquant du Real Madrid, le journaliste va droit au but. « Benzema Ballon d’Or si le Real gagne la Liga et un super parcours en Ligue des champions ? Une année avec l’Euro c’est pénalisant. Karim Benzema était déjà la saison dernière un candidat potentiel au Ballon d’Or avant l’élimination du Real Madrid lors des huitièmes de finale retour de Ligue des champions. Mais Karim il ne pense pas à cela, il bosse comme un malade, il est heureux et tout ce qu’il fait ça marche. Cela fait deux ans qu’il tient le Real Madrid à bouts de bras, et pour lui c’est normal ce qu’il fait. Ce n’est pas normal pour le commun des footballeurs professionnels, mais pour Karim Benzema ça l’est. Benzema est incroyable, c’est un tiers des buts du Real Madrid, et presque la moitié si on ajoute les passes décisives. Et tout ce qui n’est pas quantifiable », fait remarquer, sur RMC, Frédéric Hermel. On peut toutefois penser que Didier Deschamps n'a que faire de l'avis de ce dernier.