EdF : Thuram appuie là où ça fait mal avec « les Noirs, les Européens et les Africains »

EdF : Thuram appuie là où ça fait mal avec « les Noirs, les Européens et les Africains »

Photo Icon Sport

Après la victoire de l'équipe de France lors du Mondial 2018, une polémique aussi stupide qu'inattendue est arrivée de plusieurs pays, dont les Etats-Unis, où la formation tricolore a été citée comme étant une équipe essentiellement africaine. Des propos qui ont fait bondir, notamment les Champions du monde. Mais ce samedi, Lilian Thuram, que l'on sait très sensible à cet aspect des choses, a évoqué, dans les colonnes de Libération cette sale polémique.

« En fait, parler des origines de quelqu’un n’est pas un problème, tant qu’on ne l’enferme pas dedans. Jusqu’à preuve du contraire, chacun de nous en a, alors pourquoi ne pas aborder le sujet ? Parce que ce sont toujours les mêmes qu’on renvoie à leurs origines. Parce qu’on ne parle pas de celles de Lloris, Griezmann, Hernandez, Pavard. Parce qu’en fait, c’est de couleur de peau dont il s’agit. Ce n’est pas anodin que certains pays désignent les joueurs d’origine africaine. Le message est simple : on ne peut pas être noir et européen, puisque les Noirs sont africains. Et il y aurait trop de Noirs dans l’équipe de France. A ce discours-là, la FFF oppose que tous les joueurs sont français. Bien sûr, évidemment, sinon ils ne pourraient pas jouer en équipe de France ! Ne faudrait-il pas dire, assumer, que la force de notre pays, de notre football, tient à ce que nous avons tous des origines, des couleurs, des religions différentes… Dire que là est notre fierté, que nous sommes fiers de cela. Et voilà pourquoi nous sommes champions du monde », fait remarquer, à juste titre, le champion du Monde 98. Reste qu'en 2018 on en soit toujours là à de quoi rendre dubitatif sur l'état de la planète et surtout de ceux qui l'occupent.