EdF : Pierre Ménès choqué par la remarque raciste et le cas Mbappé

EdF : Pierre Ménès choqué par la remarque raciste et le cas Mbappé

Photo Icon Sport

La vidéo mise en ligne dimanche par le Ministère de l'Education Nationale a déclenché une polémique à connotation raciste. Pierre Ménès est furieux de ce qu'il a lu sur ce sujet.

A l’initiative du ministre de l’Education Nationale, neuf joueurs de l’équipe de France ont participé à une vidéo mise en ligne à la veille de la rentrée scolaire afin de soutenir les professeurs, cela deux semaines après l’assassinat de Samuel Paty par un terroriste islamiste. Cette vidéo de moins de deux minutes, relayée via les réseaux sociaux, a eu évidemment un gros retentissement, les neuf joueurs concernés, Léo Dubois, Olivier Giroud, Antoine Griezmann, Benjamin Pavard, Clément Lenglet, Steven Nzonzi, Hugo Lloris, Corentin Tolisso et Raphaël Varane ayant évidemment fait passer le message. Mais très vite, des remarques sont apparues afin de faire des remarques sur les neuf joueurs qui avaient participé à cette campagne. Pour Pierre Ménès, trop c’est trop et le consultant de Canal+ a fait part de sa colère face à ces remarques ouvertement racistes et qui ont également touché Kylian Mbappé.

« Je sais bien que la période n’est pas facile en France en ce moment, mais on a quand même l’art de faire des polémiques pour des trucs qui n’en valent pas la peine. Donc, il y a ce message, pas très bien lu par les joueurs de l’équipe de France, pour l’éducation nationale et qui font écho à l’assassinat de Samuel Paty. Mais je lisais : « Pourquoi il n’y a que des blancs ? ». Mais est-ce que vous vous rendez compte du caractère choquant de cette phrase ? Est-ce que l’on aurait dit, s’il n’y avait eu que des noirs s’il n’y avait eu que des noirs ? C’est invraisemblable ! Et en plus il y avait aussi : « Pourquoi il n’y a pas Mbappé ? » On a l’impression que Kylian Mbappé c’est devenu Jean-Claude Brialy, c’est-à-dire que Mbappé doit réagir sur tout, pour tout le monde (...) Le gars il joue tous les trois jours, il faut lui foutre la paix. Il faut arrêter d’être choqué quand il ne participe pas à une opération, c’est peut-être qu’il n’a pas le temps », a lancé un Pierre Ménès, agacé et choqué par cette polémique stérile et stupide.