EdF : Nabil Fekir oublié par Deschamps, ça fait scandale

EdF : Nabil Fekir oublié par Deschamps, ça fait scandale

Icon Sport

Touché dans un duel à l’entraînement mardi soir, Christopher Nkunku a été contraint de déclarer forfait pour la Coupe du monde avec la France.

Un énorme coup dur pour l’attaquant du RB Leipzig, exceptionnel la saison dernière avec son club et qui affichait de grandes ambitions pour cette Coupe du monde avec la France. Appelé lors du dernier rassemblement, Randal Kolo-Muani a été convoqué par Didier Deschamps afin de compenser l’absence de Christopher Nkunku et va par conséquent disputer sa première Coupe du monde. Un choix logique pour certains, moins pour d’autres qui auraient aimé un joueur plus créatif à l’instar de Nabil Fekir par exemple. Sur le plateau de la Chaîne L’Equipe, le journaliste Bertrand Latour a d’ailleurs soumis l’idée de sélectionner le champion du monde 2018 évoluant au Bétis Séville plutôt que l’ex-attaquant du FC Nantes, dont le profil est très similaire à celui de Marcus Thuram par exemple.

Kolo Muani plutôt que Fekir, un choix qui interroge

« S’il avait appelé Nabil Fekir à la place de Kolo-Muani, on aurait aussi pu trouver cela logique en mettant en avant que Fekir est champion du monde, que c’est un très bon joueur au Bétis Séville et que cela aurait eu une certaine logique » a analysé Bertrand Latour, dont l’avis a été rejoint par Walid Acherchour sur Twitter. « J’aime beaucoup Kolo Muani et je l’aurais pris à la place de Thuram mais là vous allez me dire que Deschamps n’est pas perdu ? Kolo Muani et Nkunku c’est les mêmes profils ? Prend moi un créateur rapide comme Diaby ou un créateur lent comme Fekir. Je comprends rien » a pesté le consultant de RMC, qui ne comprend pas le choix de Randal Kolo-Muani pour remplacer Christopher Nkunku dans la mesure où les joueurs n'ont absolument pas le même profil. Pour conclure, Nabil Djellit était également sur cette ligne. « Dans une équipe qui a besoin de technique, perso j'aurais pris Fekir. Tous les jours » estime le chroniqueur de La chaîne L’Equipe et d’Europe 1. Même quand il s’agit d’un 28e homme (après Disasi), les choix de Didier Deschamps continuent de faire polémique…