EdF : Kamara forfait pour le Mondial, le faux coup dur

EdF : Kamara forfait pour le Mondial, le faux coup dur

Icon Sport

Appelé en renfort suite au forfait d’Adrien Rabiot, Boubacar Kamara ne participe pas non plus au rassemblement de l’équipe de France. Le milieu défensif souffre d’une grosse entorse au genou droit. Une blessure qui devrait l’empêcher de disputer la Coupe du monde avec les Bleus. A supposer que le sélectionneur Didier Deschamps ait envisagé de le convoquer.

Malgré l’accumulation de blessures, Didier Deschamps ne panique pas. La Coupe du monde 2022 ne débute que dans deux mois. Et dans la plupart des cas, les Bleus qui ont dû déclarer forfait pour ce rassemblement devraient récupérer à temps pour accompagner la sélection au Qatar. Il y a néanmoins des exceptions comme le cas Paul Pogba, toujours incertain, et surtout Boubacar Kamara. En effet, L’Equipe annonce que le milieu défensif ou défenseur central d’Aston Villa doit quasiment déclarer forfait pour le Mondial.

L’ancien joueur de l’Olympique de Marseille s’était blessé au genou droit lors du match de Premier League contre Southampton (victoire 1-0) juste avant la trêve internationale. Résultat, Boubacar Kamara, qui avait été appelé en renfort suite à l’absence d’Adrien Rabiot, souffre d’une grosse entorse qui pourrait l’éloigner des terrains pendant deux mois. Avec un peu de chance, sa convalescence se terminerait un peu avant le départ du groupe. Mais ce n’est pas forcément le principal obstacle pour le Franco-Sénégalais.

Absent des premiers choix de Deschamps

On sait que Boubacar Kamara ne fait pas partie des premiers choix de Didier Deschamps. La preuve, l’ex-Bleuet n'apparaissait pas dans la liste initiale alors que Paul Pogba et N’Golo Kanté manquent à l'appel. Autant dire que le natif de la cité phocéenne n’aurait que peu de chances d’être convoqué si les blessés faisaient leur retour. Ses performances lors du précédent rassemblement paraissaient prometteuses, mais pas suffisamment pour garder sa place au sein du groupe. D’où la petite polémique selon laquelle le sélectionneur tricolore, sans intention de l’installer, l’aurait simplement empêché de rejoindre le Sénégal.