EdF : Deschamps a encore réussi à relancer son chouchou

EdF : Deschamps a encore réussi à relancer son chouchou

Déjà qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde 2022, l’équipe de France s’appuie notamment sur le retour en forme d’Antoine Griezmann. L’attaquant tricolore s’est parfaitement adapté au rôle sur-mesure confié par le sélectionneur Didier Deschamps.

A l’image d’Olivier Giroud, Antoine Griezmann a peut-être été enterré trop vite. Il y a encore quelques semaines, beaucoup s’inquiétaient pour l’attaquant de l’Atlético Madrid qui devait se contenter d’une demi-heure par match en début de saison. Le Français subissait à ce moment le désaccord entre ses dirigeants madrilènes et barcelonais. Finalement, la situation s’est arrangée. Et pour l’aider à retrouver son meilleur niveau, Didier Deschamps, confronté au forfait de Karim Benzema, a eu la bonne idée de l’utiliser en tant que relayeur.

Pour Nabil Djellit, c’est bien la preuve que le sélectionneur des Bleus a de nouveau privilégié son chouchou. « La chance qu'il a, c'est que Deschamps a toujours fait des systèmes pour lui, a remarqué le chroniqueur d’Europe 1. Il a changé le système pour lui en 2018 en le mettant derrière Giroud. Quand Benzema est revenu, il a pensé à un système pour le conserver sur le terrain, alors que peut-être qu'avec des ailiers et Benzema en pointe, on aurait été plus redoutables. »

D'autres n'ont pas le même privilège

« Il a fait un 3-5-2 en le rapprochant des deux autres attaquants. Il a mis des faux pistons et on a vu qu'on est revenu à un autre système. Donc on crée les conditions pour qu'il soit performant à tous les niveaux, a commenté le journaliste. Il est peut-être beaucoup plus choyé que d'autres joueurs. Il y a des joueurs qui se plaignent de jouer à contre-emploi. Lui, on a toujours tout fait pour qu'il soit au coeur de la dynamique. » De quoi rendre jaloux les défenseurs centraux Benjamin Pavard ou Jules Koundé, exposés aux critiques pour leurs performances sur le côté droit.