EdF : Après l’annonce de Pogba, le mystère de la mi-temps éclairci

EdF : Après l’annonce de Pogba, le mystère de la mi-temps éclairci

Icon Sport

Menée 2-0 à la mi-temps, l’équipe de France a renversé la Belgique (3-2) jeudi en demi-finale de la Ligue des Nations. Les discours prononcés pendant la pause, et soulignés par Paul Pogba, ont visiblement payé. Mais que s’est-il vraiment passé dans le vestiaire des Bleus ?

Au vu de la métamorphose entre les deux périodes, on devine que la mi-temps a été agitée dans le vestiaire de l’équipe de France. Il faut dire que les Bleus sortaient d’un premier acte très compliqué. La Belgique avait clairement pris le dessus dans le jeu, mais aussi au score avec un double avantage pris dans cette demi-finale de la Ligue des Nations. Mais 15 minutes plus tard, la physionomie du match a basculé, principalement grâce à l’intensité ajoutée par les Français. Didier Deschamps n’a opéré aucun changement d’homme ni tactique.

Ce sont donc les mots prononcés par le sélectionneur et ses cadres qui ont permis de l'emporter (3-2). Mais que s’est-il passé pendant ce quart d’heure ? « Peut-être pas maintenant, mais je pense que vous le verrez sûrement sur des vidéos, répondait Paul Pogba sur la chaîne L’Equipe. J'espère que ça sera après la victoire dimanche (en finale contre l'Espagne, ndlr). Il faudra attendre et vous verrez ça je pense. Si le ton est monté ? Comme je vous l'ai dit, vous allez voir. J'espère qu'on gagnera dimanche et vous allez voir ce qu'on a ressenti, une énergie vraiment... Je ne peux pas l'expliquer. S'il y a une vidéo, vous verrez ça et vous comprendrez. »

« Si on met un but, on va les faire douter… On est la France »

En attendant la diffusion de ces images, RMC révèle une intervention plutôt musclée de la part de Didier Deschamps. Ce n’était pas vraiment un coup de gueule, mais le sélectionneur, agacé de ne pas voir le pressing réclamé, a secoué ses joueurs en demandant « de l'orgueil, du caractère, de la détermination et de l'agressivité ». Des cadres ont ensuite pris la parole dans « une scène à la résonance importante, mais pas inhabituelle ». « Si on met un but, on va les faire douter… On est la France », aurait lâché Paul Pogba, avant l’appel du capitaine Hugo Lloris à montrer plus de motivation et de solidarité sur les phases défensives. Peut-être le début d’une nouvelle dynamique.