ASM : Il a mis six mois à digérer la Coupe du monde

ASM : Il a mis six mois à digérer la Coupe du monde

Photo Icon Sport

Suite à son retour à la compétition sous le maillot de l'AS Monaco, Djibril Sidibé a tenu à raconter son douloureux passage à vide.

Depuis son titre de champion du monde avec l'équipe de France en juillet dernier, Djibril Sidibé a vécu un véritable calvaire au sein du club de la Principauté. S'il a lutté contre ses problèmes physiques en début de saison pour tenter de tenir sa place tant bien que mal, le latéral droit a par contre vécu un gros trou noir entre la mi-novembre et son retour sur les terrains, mercredi lors du match nul de l'ASM contre Nice en L1 (1-1). Une traversée du désert que l'international tricolore raconte en toute franchise, sans langue de bois, ni excuses.

« Depuis l’après Coupe du Monde j’étais dans l’incertitude sur plusieurs points : personnel, familial, ma santé... J’ai joué en étant très amoindri, mes prestations étaient très moyennes. J’ai eu une discussion avec le coach Henry pour trouver une solution, pour retrouver mon état de forme. À présent, je me sens bien. J’avais des problèmes au genou, dos, les adducteurs, fessiers... J’étais tombé dans une sorte de gestion quotidienne... Il fallait dire stop. Je me suis posé beaucoup de questions sur ma situation, à un moment cela ne passait plus. Je devais trancher, il le fallait. J’ai consulté plusieurs spécialistes, j’avais une jambe très faible musculairement. J’avais besoin de me remettre d’aplomb. Ce n’était pas le vrai Djibril, mais à un moment donné tu dois avoir un niveau très très élevé, tu ne peux pas être juste moyen. J’ai fait un renforcement des jambes, du travail en salle. Tous les feux sont au vert, l’objectif c’était de retrouver du rythme. Physiquement je n’ai aucune gêne, aucune appréhension. Mon objectif c’est de jouer, retrouver mes sensations et sortir le club de cette situation. Avec l’aide des recrues je pense qu’on est prêts. Le club est dans une situation très critique, mais je le répète, avec les recrues, je pense qu’on va faire des choses intéressantes », a avoué, en conférence de presse, Sidibé, qui a désormais à cœur de faire taire les critiques en sauvant son ASM. Exit les soucis, le champion du monde devra relancer la machine, et ce dès samedi face à Strasbourg au Stade Louis II...