Coupes : Des finales avec 5 000 spectateurs au Stade de France

Coupes : Des finales avec 5 000 spectateurs au Stade de France

Photo Icon Sport

Alors que Noël Le Graët rêvait de voir un Stade de France plein à craquer pour les finales de coupes nationales à la fin de ce mois de juillet, le président de la FFF a reçu une mauvaise nouvelle de la part du gouvernement.

Après quatre mois de pause, le football français reprendra ses droits le 24 juillet avec la finale de la Coupe de France entre le PSG et l’ASSE, puis le 31 juillet avec la finale de la Coupe de la Ligue PSG-OL. Deux rencontres qui se joueront dans un Stade de France… pas plein, mais pas à huis clos non plus. Alors que la Fédération espérait une enceinte remplie à 30 %, soit 25 000 spectateurs, le stade de Saint-Denis ne contiendra finalement que 5 000 personnes. Si la fin de l'état d'urgence sanitaire est fixée à ce samedi en France, un décret va toujours interdire les rassemblements de plus de 5 000 personnes jusqu'au 31 août au moins.

« Nous devions prendre une décision en la matière le 10 juillet, mais il a été décidé de la reporter autour du 20 juillet. À ce moment-là, on verra s'il convient de prolonger la jauge maximale de 5 000 personnes ou de l'assouplir. S'il y a un assouplissement, la décision qui sera prise prendra effet autour du 20 août pour concerner le redémarrage de la saison en Ligue 1 et de Ligue 2, ainsi que le Tour de France. La finale de la Coupe de France et celle de la Coupe de la Ligue se joueront donc devant 5 000 spectateurs maximum. Les organisateurs ont été prévenus », a avoué un proche d’Emmanuel Macron sur L'Équipe. Autant dire que la « tendance n'est pas très optimiste » pour la rentrée prochaine, vu que le Conseil Scientifique est encore flou sur cette question. Mais vu que la pandémie de coronavirus n’est toujours pas maîtrisée, le principe de précaution empêchera sûrement une reprise normale du football en septembre.