OL : Stop ou encore, Genesio joue son avenir à Lyon en Coupe de France

OL : Stop ou encore, Genesio joue son avenir à Lyon en Coupe de France

Photo Icon Sport

Jean-Michel Aulas n'avait pas caché que l'avenir de Bruno Genesio sera tranché plus tôt que cela avait été initialement prévu, le président de l'Olympique Lyonnais précisant même que c'est fin mars qu'il décidera si oui ou non son entraîneur sera prolongé dans ses fonctions. Et forcément, si le nul contre le FC Barcelone avait probablement rassuré JMA, ce que le patron de Lyon a vu dimanche soir de son OL contre Monaco a eu un effet inverse. Alors, compte tenu de cette échéance de fin mars, alors que Lyon ne saura probablement pas encore s'il obtient un nouveau ticket pour la C1, l'idée d'un stop ou encore sur la Coupe de France est dans l'air.

Dans son édito pour L'Equipe, Régis Dupont voit déjà le scénario se profiler du côté de l'Olympique Lyonnais. « Hier soir, les joueurs n’ont pas beaucoup aidé leur entraîneur. Et s’ils tiennent à lui, ils ont intérêt à le faire savoir dès mercredi contre Caen, en quarts de finale de la Coupe de France. Ce rendez-vous, coincé entre l’aller et le retour d’un huitième de finale de Ligue des champions contre le FC Barcelone, pourrait paraître anodin. Il ne l’était plus pour l’OL depuis son élimination par Strasbourg en quarts de finale de la Coupe de la Ligue. Il l’est encore moins aujourd’hui, et le tweet cinglant de Jean-Michel Aulas, hier, quelques minutes après le coup de sifflet final, signifiait aussi cela (...) La Coupe de France est le seul titre raisonnablement atteignable pour l’OL, à l’heure qu’il est, et Jean-Michel Aulas a fixé à fin mars l’échéance pour offrir, ou non, une prolongation de contrat à Bruno Genesio. Ce qui se passera mercredi à Décines pourrait vraiment compter », écrit le journaliste du quotidien sportif. Il est évident qu'une élimination face à un des cancres de la Ligue 1, qui avait sorti l'OL à ce stade de la compétition l'an dernier, pourrait être un signal très négatif pour Bruno Genesio.