CdF : Nice-Nantes en finale, l’OL et l’OM ridiculisés

CdF : Nice-Nantes en finale, l’OL et l’OM ridiculisés

La Coupe de France se jouera entre Nice et Nantes au mois de mai, et cela peut donner des regrets à l'OL et à l'OM. 

La Coupe de la Ligue étant désormais retournée aux oubliettes, les chances d’aller obtenir un trophée en France sont réduites. Il faut arriver à détrôner le PSG en Ligue 1, ou bien faire de même en Coupe de France. L’affiche de cette année vient de tomber, et ce sont les équipes de Nantes et Nice qui se retrouveront au Stade de France au mois de mai. Un sacre qui sera donc inédit depuis que le football français a changé de dimension avec l’arrivée du Qatar au PSG. Si le club de la capitale a souvent trusté les titres, les clubs historiques et prestigieux de l’hexagone n’arrivent pas à récolter les miettes. Ainsi, depuis ces 10 dernières années, l’OL et l’OM n’ont pas remporté le moindre trophée, et cela va probablement perdurer cette année. Même si les chances de voir l’OM être champion ou l’OL gagner l’Europa League existent, les fans des deux « Olympiques » font grise mine en voyant la Coupe de France leur échapper.

L'OM et l'OL peuvent pleurer

« Nice ou Nantes va rejoindre le PSG,  Monaco, Lille, Bordeaux, Guingamp, Rennes, Saint-Etienne et Strasbourg. C’est la liste des clubs qui ont un meilleur palmarès que l'OL depuis 2012 », a expliqué Raymond Jacquet, suiveur de l’OL, sur les réseaux sociaux. Les supporters marseillais ont tôt fait de rappeler que l’OM n’était pas mieux. Un tel vide fait tache dans le palmarès copieux des deux clubs français, et l’artillerie lourde était donc lancée : « L’OM et l’OL ne sont plus les 2e et 3e meilleurs clubs français depuis longtemps. Des années à pleurer sur l’argent du Qatar pour que des clubs comme Guingamp et Strasbourg aient un meilleur palmarès qu’eux sur la période ». Une manière de faire comprendre que, si le PSG est difficile à aller chercher ces dernières années, il faut aussi savoir répondre présent quand l’occasion se présente. Pour le moment, ce n’est pas de Lyon et de Marseille.