ASSE-PSG : Boycott de la finale, Le Graët confirme le gros bluff

ASSE-PSG : Boycott de la finale, Le Graët confirme le gros bluff

Photo Icon Sport

Même si sa volonté de relancer le football français avec les finales des deux coupes nationales au mois d'août ne fait pas l’unanimité, Noël Le Graët garde quand même sa ligne de conduite.

Il y a quelques jours, la direction de l’ASSE, club finaliste de la Coupe de France face au PSG, avait clairement menacé de boycotter la finale, si jamais celle-ci venait à se jouer en août à huis clos. Avec l’accord de ses supporters, Roland Romeyer avait effectivement lancé une petite bombe autour du président de la FFF : « Saint-Étienne, sans ses supporters, n'est plus Saint-Étienne. Pour moi, ce n'est pas possible de jouer cette finale dans un Stade de France vide, sans eux ». Sauf que depuis, le président du directoire de Saint-Etienne a discuté avec Le Graët, qui a réussi à renverser la tendance de son côté. C’est en tout cas ce que le boss du foot français explique.

« Leurs supporters souhaitaient, un peu comme nous, qu'il y ait du public. J'ai eu les deux présidents depuis, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo. Je suis persuadé qu'ils la joueront sans difficulté. Je pense les avoir convaincus sans avoir trop eu besoin d'insister. Ils aimeraient que ce ne soit pas à huis clos. Mais si on la fait début août, ce qui est la date la plus probable. Je ne pense pas que, d'ici là, on aura débloqué la situation. Saint-Etienne ne souhaite pas boycotter la finale. C'est un enjeu important pour le club. C'est sa seule chance de disputer une Coupe d'Europe. Et pour le PSG, ce serait un bon match de préparation à la Ligue des Champions, qui doit reprendre autour du 10 août, si le calendrier est maintenu. La finale de la Coupe de la Ligue (PSG-Lyon) peut aussi être organisée entre les deux. Celle-là aussi est importante pour mon ami Jean-Michel Aulas. On pourrait ainsi avoir la finale de la Coupe de France, ensuite celle de la Coupe de la Ligue, puis le redémarrage de la Ligue des champions. Je vais voir ça mercredi, je serai à Paris et je vais discuter aussi avec le Stade de France afin que cela ne nous coûte pas une fortune », a avoué, sur L’Equipe, Le Graët, qui sait toutefois que Bernard Caïazzo attend de faire une réunion, assortie d’informations précises, avec la FFF et le PSG avant de valider le retournement de veste de l’ASSE.