Reims sort Rennes après un match inouï !

Reims sort Rennes après un match inouï !

Photo Icon Sport

Club légendaire du football français, le Stade de Reims a écrit mardi soir une nouvelle page de son histoire après avoir éliminé le Stade Rennais sur le score de 4 à 3 après prolongation. Mais c’est surtout le scénario incroyable de cette rencontre que l’on retiendra. Face à l’un des cadors de la Ligue 1, les Champenois se retrouvaient menés au score après un but signé Boukary à la 37 (1-0). Mais Rennes ne gardait pas longtemps son avantage puisqu’Amalfitano égalisait rapidement (1-1, 40e).

 

Coupe de tonnerre au stade de la Route de Lorient, puisque le 17e de Ligue 2 passait devant au score par Toudic (1-2, 54e), enfonçant le clou par Courtet (1-3, 65e). On pensait les Bretons KO, mais Leroy faisait entrer le match dans une autre dimension en marquant par deux fois (3-3, 71e et 78e). Le spectacle était épatant, mais on n’avait rien vu. Dans le temps additionnel, Toudic adressait un missile sur la transversale du but rennais, et dans la foulée, les Bretons obtenaient un penalty. Mais le portier rémois repoussait le tir de Brahimi qui avait l’occasion de qualifier sa formation à l’ultime seconde. 

 

Le temps réglementaire avait été somptueux, la prolongation était surréaliste. Après à peine une minute de jeu, Rennes obtenait un nouveau penalty, mais une nouvelle fois Agassa repoussait la tentative, cette fois signée Leroy ! Et trois minutes plus tard, Thonel redonnait l’avantage à Reims en profitant d’une mauvaise relance de la défense rennaise (3-4, 95e). Le portier champenois était dans une autre dimension et repoussait les essais de Tettey ou bien encore Montano, tandis que son poteau le suppléait sur une frappe de Brahimi (105e). Les minutes filaient et Rennes pensait bien avoir égalisé suite à une action conclue par Tettey, mais l’arbitre refusait logiquement le but (115e). Cette fois Reims tenait son exploit et pouvait fêter cette incroyable qualification pour les quarts de finale de la Coupe de France.

 

 

Dans le premier huitième de finale de Coupe de France de ce mardi, Angers, qui avait éliminé Valenciennes et Bordeaux lors des tours précédents, a dominé Strasbourg sur le score de 2 à 0, à domicile.Opposés à une formation alsacienne désormais en National, les Angevins, situés, eux, dans les profondeurs du classement de Ligue 2, ont attendu la 72e minute pour prendre les commandes au tableau d’affichage. Sur un corner, Charbonnier réussissait à marquer directement, ou presque, puisqu’un joueur strasbourgeois effleurait légèrement le ballon (1-0). Strasbourg jetait ses dernières forces dans la bataille, mais dans les arrêts de jeu, Doré, parti à l’extrême limite du hors-jeu, venait tromper de près le gardien alsacien et scellait le destin de ce match (2-0, 92e). Trente-cinq ans après avoir joué, et perdu, une finale de Coupe de France, Angers continue sa route vers le Stade de France.

 

Autre formation de l'Ouest à l'honneur lors de ces huitièmes de finale de Coupe, Lorient a nettement dominé Metz sur le score de 3 à 0 avec un doublé de Kevin Gameiro, dans une forme éblouissante ces derniers temps. Les Bretons ont cependant attendu la seconde période pour faire la différence. Gameiro ouvrait en effet le score à la 52e d'une frappe croisée, avant que Diarra (82e) et Gameiro (92e), encore lui, alourdissent la marque  et expédient Lorient au prochain tour.