LdC : 15 ans plus tard, Messi et Cristiano Ronaldo pleurent ensemble

LdC : 15 ans plus tard, Messi et Cristiano Ronaldo pleurent ensemble

Pour la première fois depuis 2006, ni Cristiano Ronaldo ni Lionel Messi ne seront au rendez-vous des quarts de finale de la Ligue des Champions. 

En 24 heures, deux ténors européens ont sombré dès les premiers matchs à élimination directe de la Ligue des Champions. A l’heure où certains présidents de clubs poussent vers une compétition plus fermée pour éviter ce genre de désagrément, la Juventus Turin et le FC Barcelone ont mordu la poussière. Il n’y a pas si longtemps, ces deux clubs visaient clairement une place dans le dernier carré, et ils y parvenaient bien souvent. Malgré le recrutement de Cristiano Ronaldo il y a trois ans, la formation italienne ne fait plus aussi peur, et domine même moins que d’habitude en Série A. De son côté, le Barça n’a pas pu remonter le score face au PSG, et malgré un Lionel Messi inspiré à l’image de son but stratosphérique, mais aussi maladroit dans son pénalty, le club catalan quitte encore la compétition prématurément. Voir ainsi les deux « goat » du football mondial ne pas atteindre le printemps en Coupe d’Europe, c’est du jamais depuis 15 ans.

Il faut en effet remonter à la saison 2005-2006 pour voir des quarts de finale se dérouler sans CR7 ni La Pulga. Ensuite, sur les 13 dernières éditions, Messi et Cristiano Ronaldo se partagent tout simplement 8 victoires en C1. La fin d’une ère, serait-on tenté de conclure, sachant que les deux joueurs n’ont pas non plus remporté le Ballon d’Or en 2018, et n’auraient certainement pas soulevé la récompense individuelle en 2020 si le Ballon d’Or avait été attribué. En tout cas, pour Lionel Messi encore plus que pour Cristiano Ronaldo, parfois annoncé sur le départ de la Juventus, l’été qui arrive sera tout de même décisif, car les deux joueurs réfléchissent sérieusement à prendre une nouvelle direction leur carrière. Pour avoir plus de chance de soulever une dernière fois la Coupe aux grandes oreilles, qu’ils suivent désormais de loin depuis quelques années, surtout quand le dernier carré approche.