Incidents PSG-Basaksehir : Tuchel accusé frontalement par Webo

Incidents PSG-Basaksehir : Tuchel accusé frontalement par Webo

L’entraineur adjoint d’Istanbul Basaksehir est revenu sur les incidents du Parc des Princes, et s’étonne encore du comportement de Thomas Tuchel. 

La Ligue des Champions est sur pause depuis le mois de novembre, mais la dernière journée a donné lieu à un évènement majeur au Parc des Princes. Pris à partie par le quatrième arbitre roumain de la rencontre, qui l’a désigné par sa couleur de peau, Achille Webo est bien malgré lui à l’origine des évènements qui ont conduit à l’arrêt définitif du match, qui n’a eu lieu que le lendemain, une fois les arbitres changés. Revenant dans France Football sur cet événement, l’entraineur adjoint d’Istanbul Basaksehir a souligné le bon comportement de l’ensemble des acteurs du match, mais a tout de même été interloqué par les propos prêtés à Thomas Tuchel. L’entraineur du PSG aurait accusé le club turc d’avoir préparé tout cela, sur fond de tension géo-politiques. 

« Les clubs ont été très forts pour dire non. On n’est pas fiers de l’événement, mais fiers d’avoir tenu tête à ça. Félicitons une nouvelle fois Leonardo, le président du PSG et les joueurs qui ont joué un très grand rôle. L’entraîneur, lui, a fait ce qu’il a fait… C’est à dire ? Il est en train de parler avec Fredrik Gulbrandsen (joueur d’Istanbul). Il lui a dit que tout a été manigancé depuis la Turquie. Quand Fredrik m’a dit ça, j’ai pensé : “Ce n’est pas normal. C’est impossible que ça vienne de lui. Ça m’a vraiment surpris.” Il lui a demandé si le quatrième arbitre m’avait vraiment dit ça ou est-ce que c’est parce qu’on ne voulait pas jouer, qu’on avait pensé à ça depuis la Turquie… Il y a eu un manque de solidarité de sa part. S’il fallait le refaire, je ferais la même chose. Ce n’est pas moi qui est allé chercher ce mot là dans sa bouche. L’UEFA est en train de mener son enquête » a livré l’ancien international camerounais, qui n’a pas compris que Thomas Tuchel soit en total décalage avec le comportement des joueurs et dirigeants parisiens.