Diouf : "Jouer le trouble-fête"

" Quand on prétend jouer la Champions League, les adversaires dans les poules sont nécessairement tous coriaces et de très haut niveau. Cependant, il est vrai que dans le chapeau 4 nous aurions préféré éviter l’Atlético ce qui a singulièrement compliqué les choses. Il aurait été mieux de tomber par exemple sur les Chypriotes. Cela dit, cela reste un groupe ouvert où toutes les rencontres seront à mon avis très disputées. Nous ne sommes évidemment pas les favoris mais nous comptons y jouer avec le maximum d’application le rôle du trouble fête ", prévient Pape Diouf, le président de l'Olympique de Marseille, après le tirage au sort de la Ligue des Champions.