Cerezo : «Pas la guerre à Marseille»

Le président de l’Atlético Madrid, Enrique Cerezo, a tenu à calmer le jeu vis-à-vis de l’Olympique de Marseille après les incidents du match aller du 1er octobre dernier ayant mené à la sanction d’un match à huis clos et l’emprisonnement d’un supporteur phocéen, Santos Mirasierra, dont le procès aura lieu le 3 décembre, six jours avant le match retour au Vélodrome. « Nous irons à Marseille pour gagner et non pour faire la guerre. Nous avons payé de manière très dure pour quelque chose qui nous ne méritions pas. Il faut maintenant espérer que cela ne se reproduise plus jamais. Nous allons aller à Marseille, chez des gens normaux et courtois, pour ramener trois points », a déclaré Cerezo après la victoire de son équipe contre le PSV Eindhoven (2-1) et la qualification des Matelassiers.