Indice UEFA : Le fiasco Monaco, la France immédiatement sanctionnée

Indice UEFA : Le fiasco Monaco, la France immédiatement sanctionnée

Icon Sport

Suite à la sortie de route de l’AS Monaco en barrages de la Ligue des Champions, la Ligue 1 a officiellement été dépassée par le championnat portugais à l’Indice UEFA...

Avec Monaco, c’est tout le football français qui fait la tête… L’ASM est passée tout proche d’un petit exploit face au Chakhtar mercredi soir. Dominé 0-1 au match aller au Stade Louis-II, le club de Niko Kovac avait réussi à reprendre les choses en main en menant 2-0 en Ukraine grâce à un doublé de Ben Yedder. Sauf qu’au final, Marlos a réduit l’écart pour la formation de Roberto De Zerbi, avant qu’Aguilar n’offre la qualification à Donetsk en prolongation… 

Un échec pour Monaco, qui va donc être reversé en Europa League aux côtés de l’OL et de l’OM, mais aussi un sacré couac pour le foot français. Vu que pour la première fois depuis quelques saisons, la L1 n’aura que deux représentants en Ligue des Champions, à savoir le PSG et le LOSC. Pire encore, avec cette défaite de Monaco, le foot français a perdu une place sur l’Indice UEFA.

Le Portugal devant la France, terrible nouvelle

En effet, avec la qualification de Benfica pour la phase de groupes de la C1, le Portugal (44,216 points) a pris la cinquième place à la France (43,498 points). Et la potentielle qualification de Rennes, face à Rosenborg ce jeudi soir en Conférence League, ne changerait rien. Puisque les clubs tricolores ne pourront plus faire leur retard dans les semaines à venir. Pour inverser la tendance, il faudra par exemple que le PSG de Lionel Messi ou Neymar aille très loin en Ligue des Champions, son principal objectif de la saison. Lyon et Marseille devront aussi faire mieux que les clubs portugais en C3. Sinon, la France restera derrière le Portugal. 

Ce qui ne serait pas vraiment une bonne nouvelle, vu que la L1 n’aurait alors plus qu’un club en Europa, et deux en Conférence League… Si la donne ne changerait pas en Ligue des Champions, avec deux qualifiés et le troisième en barrages, ce déclassement arrive en tout cas au pire moment. Puisqu’avec la future réforme de la C1, prévue en 2024, la L1 pourrait avoir quatre places qualificatives pour la Champions en étant cinquième. Mais pas en étant sixième… Les clubs français savent donc à quoi s’en tenir s’ils ne veulent pas subir une terrible désillusion.