OM : Le témoignage lunaire d’un supporter après le clash avec Evra

OM : Le témoignage lunaire d’un supporter après le clash avec Evra

Photo Icon Sport

Pitoyable sur le terrain à Guimaraes, l’OM ne verra toutefois pas sa défaite au Portugal faire la Une des journaux ce vendredi. Avant la rencontre, Patrice Evra a totalement pété les plombs en se frittant avec les supporters, pour finir par donner un coup de pied à l’un d’entre eux. Un geste qui ponctuait de longues minutes de tension, avec des insultes et des provocations des deux côtés pendant l’échauffement, et qui a fait sortir de ses gonds le pourtant expérimenté défenseur gauche. De l’autre côté de la barrière, un supporter présent au plus proche des incidents a témoigné sur RMC, donnant sa version des faits, et réclamant l’éviction de Patrice Evra du club phocéen.

« On était dans le groupe de supporters marseillais après avoir été accueilli par le club de Guimaraes. Pendant l’échauffement, on a commencé à chauffer Patrice Evra parce que ça fait plusieurs matchs qu’il n’est pas bon. Pardonnez moi l’expression mais il ne sait pas aligner ses guiboles. On l’a chauffé comme on le fait avec Bouna Sarr. Au début de l’échauffement, il n’y avait pas de filet et il envoyait des ballons en tribunes. Il n’arrivait pas à trouver le but… Ce n’est pourtant pas compliqué pour un joueur professionnel. Il ne s’excusait pas. On l’a un peu chauffé. Je ne dirai pas les mots car c’est un peu vulgaire mais il s’est retourné en insultant les mamans des supporters. Alors forcément, nous, les supporters marseillais, on est un peu chaud. Ça n’excuse pas le comportement du supporter mais ça excuse encore moins le geste de Patrice Evra de lui mettre un coup de pied dans la tête. C’est de la bêtise humaine, il devrait se radier du foot. C’est une faute grave, professionnelle. Il ne doit plus être employé de l’Olympique de Marseille. Il ne fait plus partie du football. Maintenant on va l’appeler I love this coup de pied », a confié ce supporter de l’OM présent au Portugal, et pour qui la faute en incombe totalement à l’ancien joueur de Manchester United.