Lille n’a pas « bradé » l’Europa League

Lille n’a pas « bradé » l’Europa League

Photo Icon Sport

Lille peine à réenclencher la marche avant depuis quelques semaines, et cela se ressent directement dans les résultats. Le LOSC pourrait bien perdre sa place de leader ce dimanche soir s’il ne gagnait pas à Marseille, et surtout le club nordiste a dit adieu à l’Europa League il y a dix jours face au PSV Eindhoven. Même si le club a de grandes ambitions pour cette saison en championnat, l’alignement de nombreux remplaçants pour ces matchs européens a fait grincer des dents un peu partout, surtout que cela n’a pas coïncidé avec de bons résultats quand l’équipe « A » a été alignée. Néanmoins, Frédéric Paquet, le directeur général adjoint du club, a tenu à monter au créneau pour montrer le soutien des dirigeants aux décisions de Rudi Garcia.

« Mais on n'est pas Manchester United. On n'aura pas deux ou trois équipes complètes. C'est pour cela que le terme « brader l'Europa League » a été un peu fort. Le coach a fait fort en gérant l'ensemble des compétitions et en y mettant des priorités. En Europa League, les joueurs n'ont pas démérité même s'il n'y a pas eu la qualification au bout. Une saison c'est long et se joue à 23-24 joueurs. On est dans la continuité. On cherche chaque année à chercher à s'améliorer »,
a prévenu Frédéric Pacquet, qui sait toutefois que ce n’est qu’à la fin de la saison que la gestion de l’effectif de Rudi Garcia pendant cet hiver pourra être considérée comme efficace ou non.