Landreau : « Ce n’est pas le public qui va marquer »

Landreau : « Ce n’est pas le public qui va marquer »

Photo Icon Sport

Lille devra aller arracher son billet pour les huitièmes de finale de l'Europa League dans le volcanique stade Sükrü Saraçoglu. Pas de quoi faire paniquer le gardien du LOSC.

Lille aura l’avantage du score (2-1), jeudi soir contre Fenerbahçe, mais tout le monde s’attend à une réception très chaude en Turquie. Mickaël Landreau, qui a l’expérience de ce genre de rendez-vous veut dédramatiser ce qui attend les joueurs du LOSC.


« Nous sommes plutôt heureux de vivre un événement comme celui-là. L’ambiance s’annonce chaude, mais ce n’est pas le public qui va marquer. Ceci étant, ça compte d’être poussé. Nous disputons l’Europa League pour vivre de tels moments et on a hâte d’y être. Personnellement, j’ai eu la chance de jouer à Galatasaray en 2001 avec Nantes : c’est une des plus belles ambiances que j’ai connue. D’ailleurs, nous avions réalisé un nul, 0-0. Ça me va très bien pour jeudi. Mais les Turcs sont chez eux et voudront s’imposer, fait remarquer le gardien de but lillois qui laisse bien volontiers le statut de favoris aux joueurs de Fenerbahçe. De notre côté, notre présence dans ce tour est déjà un objectif rempli en soi. Nous évoluerons donc en tant qu’outsider. Cependant, nous avons envie de continuer l’aventure et nous essaierons d’avancer, à l’image de ce que nous faisons cette saison. »