Incidents : L'OM et l'OL dans le viseur de l'UEFA

Incidents : L'OM et l'OL dans le viseur de l'UEFA

Icon Sport

Mauvaise nouvelle pour Lyon et Marseille. La commission de discipline de l’UEFA s’est saisie des incidents survenus en Ligue Europa le 30 octobre.

Selon les informations obtenues par l’Equipe, l’Olympique de Marseille et l’Olympique Lyonnais sont logiquement ciblés par l’instance européenne après les débordements respectivement enregistrés au Vélodrome contre Galatasaray et au Groupama Stadium face à Brondby, le jeudi 30 octobre dernier. La commission de discipline de l’UEFA a ouvert des « cas disciplinaires » et rendra ses décisions le 22 octobre prochain. Dans le détail, l’OM est visé par l’instance pour l’usage d’engins pyrotechniques, lancement d’objets et blocage de passages à l’intérieur du stade.

De son côté, l’OL est ciblé pour « envahissement de terrain » selon les termes de l’UEFA, un envahissement sans doute très faible. Pablo Longoria, Jean-Michel Aulas et leurs services juridiques respectifs sont priés de transmettre par écrit leurs observations et leurs justifications avant que l’UEFA ne prenne une décision. Pour rappel, le choc de la 2e journée de Ligue Europa entre Marseille et Galatasaray a été arrêté près de dix minutes en raison de sérieuses échauffourées et provocations entre les supporters de l’OM et ceux du « Gala ».

Des sanctions sont presque inévitables 

A Lyon, la tension était moins forte mais la soirée s’est tout de même achevée avec sept interpellations, preuve que certains incidents se sont déroulés au Groupama Stadium ou à ses abords. Pour le quotidien national, il ne fait absolument aucun doute que Lyon et Marseille seront sanctionnés par l’UEFA, en partie à cause de leurs antécédents. Reste maintenant à voir quelles seront les mesures prises par les dirigeants de l’instance européenne. Ceux-ci disposent d’un éventail de choix très large, de simples amendes, un huis clos partiel ou carrément un huis clos total sur un ou plusieurs matchs de coupe d’Europe. Ce qui serait extrême dans les deux cas présents à première vue.