OM - Feyenoord : Sur quelle chaine regarder la demi-finale ?

OM - Feyenoord : Sur quelle chaine regarder la demi-finale ?

Une semaine après sa courte défaite sur la pelouse de Rotterdam contre le Feyenoord, l’Olympique de Marseille tentera de renverser la vapeur devant son public pour atteindre la première finale de l’Europa Conférence League.

Quelle heure pour regarder OM - Feyenoord ?

Durant ce sprint final, les matchs s’enchaînent pour Marseille. Suite à une semaine compliquée, entre le revers à Feyenoord en C4 (2-3) et la claque subie contre l’OL dimanche en championnat (0-3), l’OM va tenter de relever la tête lors de cette demi-finale retour. Un match crucial qui se disputera ce jeudi 5 mai à 21 heures au Stade Vélodrome. L’arbitre de cette rencontre sera le Suisse Sandro Scharer.

Sur quelle chaîne suivre OM - Feyenoord ?

Comme lors du match aller, ce match entre l’OM et Feyenoord sera à suivre en clair sur M6, mais aussi sur le payant sur Canal+ Sport. Les supporters marseillais auront donc le choix entre deux chaînes ce jeudi soir. Sur la Six, les commentaires seront assurés par Xavier Domergue et Jean-Marc Ferreri, alors que Laurie Samama sera en bord terrain.

La compo probable de l’OM contre Feyenoord :

Après avoir fait tourné face à Lyon dimanche dernier, Jorge Sampaoli va sûrement aligner son équipe-type du moment pour ce grand rendez-vous européen. S’il sera privé de Balerdi, De la Fuente, Luis Henrique ou Alvaro, le coach argentin pourra pour le reste compter sur un groupe au complet afin de composter le ticket pour la finale de Tirana.

La compo probable de l’OM contre Feyenoord : Mandanda - Rongier, Saliba, Caleta-Car, Luan Peres - Guendouzi, Kamara, Gerson - Under, Milik, Payet.

La décla du coach de l'OM :

Jorge Sampaoli : « Sur la compétition, on a d'abord joué le match à domicile puis à l'extérieur. Là, on a la possibilité de jouer ce match retour à domicile. On a perdu une rencontre (2-3, à Rotterdam) qu'on aurait pu gagner aussi. Si on fait l'analyse du match, ça a été une rencontre très "turbulente" avec beaucoup d'occasions. On espère que celui-ci sera différent plus semblable à celui de Nantes. La clé se situe là. Que l'on parvienne à dominer pendant longtemps, à ne pas subir le rythme. Si ce n'est pas le cas, la qualification est en péril ».