Face au PSG, N’Daw va sortir la cisaille, et tant pis pour les cartons

Face au PSG, N’Daw va sortir la cisaille, et tant pis pour les cartons

Photo Icon Sport

Revenu en France du côté de Metz après des passages assez tumultueux en D2 anglaise ou en Grèce, Guirane N’Daw a retrouvé un statut de titulaire indiscutable au sein du milieu de terrain lorrain. Toutefois, le puissant sénégalais va devoir faire attention s’il veut continuer à enchainer les matchs, lui qui a déjà récolté quatre avertissements cette saison. Souvent considéré comme un joueur dur sur l’homme, l’ancien nantais, sochalien et stéphanois, qui a même connu une saison avec 10 jaunes et 3 rouges avec Nantes, ne compte pas se calmer alors que le PSG se profile ce vendredi à Saint-Symphorien. 

« Mon boulot, c'est d'être agressif avec les adversaires et de ne rien lâcher sur la pelouse. Il ne faut pas se retenir quand on joue au football. Certains n'aiment pas mon jeu mais je m'en fous. Le plus important, c'est d’aider l’équipe et de gagner le match. Les gens n'aiment pas voir des joueurs faire des fautes en étant agressifs. C'est ma nature et je ne vais pas changer. Quand l'adversaire lance une attaque rapide, je fais ce qu'il faut pour la couper, c'est mon métier. Les cartons, si on ne veut pas en prendre, il ne faut pas jouer au foot. On ne veut pas pénaliser l'équipe donc il faut se calmer pour que l'équipe ne se retrouve pas à dix. Aucun entraîneur ne m'a jamais reproché un jaune car je les prends en allant au duel pour aider l'équipe, pas sur des choses bêtes en dehors de l'action. Le gars en face doit sentir qu'il y a quelqu'un présent pour le déranger. Si un joueur technique te passe dès le début du match, il va prendre confiance. Si je lui rentre dedans rapidement, il va faire attention par la suite », a prévenu, dans les colonnes de 20 Minutes, un Guirane N’Daw qui regrette bien évidemment la trop grande sévérité des arbitres français, qui « n’aiment pas les tacles » selon lui. 

Share