Mondial au Qatar : Les Français veulent que Macron hurle

Mondial au Qatar : Les Français veulent que Macron hurle

Icon Sport

La coupe du monde 2022 au Qatar n'en finit plus de faire polémique en France. L'opinion publique est divisée sur la question du boycott même si cette option prend du poids et des soutiens politiques. Ne reste plus qu'un avis manquant, celui du président de la République. 

La coupe du monde 2022 ne sera vraiment pas comme les autres et notamment en France. Rarement, la plus grande compétition de football au monde n'a suscité aussi peu d'enthousiasme de la part des Français. Organisée en hiver, elle est la cible des critiques concernant les droits de l'homme, les questions environnementales et les polémiques d'organisation. Mondial de l'indécence et des morts sur les chantiers, le tournoi est rejeté par de nombreuses personnalités publiques françaises. C'est notamment le cas des maires de plusieurs grandes villes comme Lille, Lyon, Marseille et surtout Paris.

Les joueurs ? Non, c'est Macron qui doit s'opposer au Mondial

Leur initiative est globalement comprise et suivie par l'opinion publique française. C'est ce que révèle le dernier sondage Odoxa-RTL. 46% des Français seulement comptent suivre les matchs alors qu'ils étaient 66% en Russie. Logiquement, ils comprennent à 70% l'attitude des maires et leur envie de ne pas mettre d'écrans géants pendant le tournoi. 

Mais, ce n'est pas assez. Pour la plupart des sondés, il est du ressort d'Emmanuel Macron de prendre position sur le sujet. 68% des sondés veulent que le chef de l'Etat et son gouvernement manifestent publiquement leur désapprobation par rapport à la tenue de la compétition. Il en est de même pour le patron du football français et de la FFF Noel Le Graet, et ce pour 68% également. Par contre, les joueurs de l'Equipe de France n'ont pas la même pression. 55% des sondés ne veulent pas que les Bleus boycottent la compétition mais ils espèrent un geste symbolique de leur part (72% des participants). Une chose est sûre, au vu de ces chiffres, difficile d'imaginer un engouement pour le tournoi. Une réalité qui ne plaira pas aux diffuseurs du Mondial, TF1 et Bein Sports.