L'Algérie veut imiter la France, Belmadi reste en poste !

L'Algérie veut imiter la France, Belmadi reste en poste !

Malgré la défaite cruelle face au Cameroun, synonyme de non participation à la Coupe du monde 2022, Djamel Belmadi a été conforté à la tête de la sélection algérienne. De son côté, le président sortant de la Fédération souhaite que l'Algérie prenne exemple du modèle français.

L'histoire d'amour qui a débuté en 2018 entre l'Algérie et Djamel Belmadi n'est pas prête de se terminer. Le sélectionneur, champion d'Afrique avec l'Algérie en 2019, a été maintenu à son poste de sélectionneur ce jeudi. Un choix fort et un gros signe de confiance de la Fédération alors que la sélection algérienne ne prendra pas la direction du Qatar au mois de novembre pour y disputer le mondial. Après une Coupe d'Afrique des Nations totalement ratée, les Fennecs ont de nouveau sombré, (1-2), ce mardi à Blida, là où ils étaient invaincus. Le but camerounais de Karl Toko-Ekambi à dix secondes du terme des prolongations a plongé l'Algérie et sa Fédération dans le chaos. Ce jeudi, son président Charaf-Eddine Amara a annoncé sa démission dans un point presse tout comme l'ensemble du bureau fédéral. « Je pense que le staff technique va continuer le travail débuté il y a plus de trois ans, c’est ce que je leur ai demandé. Ils vont allumer encore une autre flamme » a révélé le président sortant de la Fédération Algérienne de Football. Djamel Belmadi était d'ailleurs à l'origine de la grosse série d'invincibilité des Verts de 35 matchs, entre octobre 2018 et janvier 2022.

Algérie-Cameroun, un remake de France-Bulgarie ?

Le football algérien va devoir se réinventer dans les mois à venir alors que les éliminatoires pour la Coupe d'Afrique des Nations 2023 arrivent à grands pas. Avant de quitter son poste occupé depuis avril 2011, Charaf-Eddine Amara a donné le modèle à suivre pour l'avenir. Celui du football français qui avait été privé de Coupe du monde en 1994 après le drame de la Bulgarie. « A chaque fois qu’il y a une crise comme ça, ça permet de s’améliorer, de se réformer. C’est l’occasion ou jamais. Regardez la France éliminée en 1994 a fait une mutation et a gagné le Mondial suivant. Je le souhaite du fond du cœur » a mis en avant le président sortant de la FAF. L'Algérie, 43e au classement de la FIFA, n'a plus participé à un Mondial depuis l'édition 2014 et son huitième de finale héroïque contre les Allemands.