EdF : Varane raconte comment les Bleus sont devenus des tueurs

EdF : Varane raconte comment les Bleus sont devenus des tueurs

Photo Icon Sport

Compte tenu des talents à la disposition de Didier Deschamps, on ne s’attendait pas à voir une équipe de France aussi défensive en Coupe du monde.

Et pour cause, le sélectionneur tricolore n’avait pas prévu ce scénario. La preuve avec les matchs de préparation durant lesquels les Bleus ont tenté de produire du jeu. Idem lors de l’entrée en lice contre l’Australie (2-1), une prestation décevante dans la manière. C’est pourquoi les coéquipiers de Raphaël Varane ont pris une décision forte à partir de la rencontre face au Pérou (1-0).

Le déclic contre le Pérou

« On savait qu'on voulait essayer de remporter la compétition mais on n'avait pas encore la façon de le faire. On avait l'envie, la concentration, mais il manquait quelque chose pour tirer tous en même temps, dans le même sens, a raconté le défenseur central à L’Equipe. On a trouvé cette voie contre le Pérou, ça a été le moment déclencheur. À partir de là, il y avait autre chose. On a trouvé notre identité de jeu ce jour-là. Et ça ne nous a pas quittés. (...) On savait où on allait et comment on y allait. »

Et tant pis pour le beau jeu que le Merengue pratique au Real Madrid. « On joue dans des clubs où il y a du super football, nous on n'était pas venus pour jouer, on était là pour gagner, pour détruire l'adversaire. On sait qu'on n'a pas fait le plus beau jeu du tournoi. (Il montre la médaille.) Regardez si c'est moche ça (rires). (…) On s'en foutait d'être moches. C'était tout pour l'équipe », a expliqué l’ancien Lensois, qui assure que tous les joueurs ont accepté de mettre leur ego de côté pour adopter cette philosophie.

« On était des tueurs à sang-froid »

Du coup, les champions du monde n’ont pas été les plus séduisants mais… « Faut pas abuser, on n'a pas été si laids que ça (rires), a réagi Varane. Faut pas non plus nous caricaturer comme étant l'équipe la plus moche de tous les temps ! (Rires.) On était l'équipe la plus glaçante, oui, c'est ça, on était glaçants. On était des tueurs à sang-froid. Quand je vois la finale contre la Croatie, c'est ça. » En effet, les Bleus ont été redoutables au niveau de l’efficacité.