Wallemme : "Des adversaires à 120 %"

L’entraîneur lensois a du une nouvelle fois attendre longtemps avant de voir son équipe prendre le dessus sur Clermont vendredi (2-1). Les Lensois étaient même menés au score à la pause. " Lorsque nos adversaires sont à 120% et nous à 70%, c'est sûr que cela devient plus compliqué ! Avec un peu plus de folie, nous avons mis en danger Clermont et nous avons logiquement marqué. Mon choix de départ était d'avoir de la fraîcheur dans le onze de départ. Mais le banc a aussi fait la différence ! Je suis satisfait au niveau comptable mais pas au niveau du jeu", a expliqué l’entraîneur lensois après la rencontre.