TV : Un Spotify du foot, Olivier Rouyer vote Aulas !

TV : Un Spotify du foot, Olivier Rouyer vote Aulas !

Photo Icon Sport

En conflit ouvert avec la Ligue de Football Professionnel depuis le début du mois d’octobre, Mediapro risque gros dans les jours à venir.

Et pour cause, le président de la LFP Vincent Labrune a catégoriquement refusé de renégocier à la baisse le montant des droits télévisuels. Un bras de fer a ainsi été engagé entre l’instance du football français et le groupe détenteur de la majorité des droits télévisuels de la Ligue 1 et de la Ligue 2 sur la période 2020-2024. Un clash qui pourrait bien conduire à la réattribution des droits TV. C’est tout du moins ce que souhaite Olivier Rouyer, lequel a fait savoir au Républicain Lorrain qu’il était sur la même ligne que Jean-Michel Aulas, qui milite pour un « Deezer ou un Spotify » du football, comme il l’avait expliqué il y a quelques jours, à savoir une offre avec un abonnement au match par match.

« Le personnage de Jaume Roures m’inquiète. Le pire c’est qu’il donne des leçons de conduite quand le contrat a été signé ou quand Canal + et Bein Sports ont refusé de verser les dernières parts de leur contrat de la saison 2019-2020 pour préserver l’intérêt du football français. Je n’aime pas les donneurs de leçons. De mon côté, je rejoins Jean-Michel Aulas. Il faut se tourner vers les nouveaux acteurs avec un abonnement au match par match. La situation ne peut pas perdurer sinon le football professionnel en France disparaîtra et ce n’est pas imaginable que le sport que j’aime le plus disparaisse. Dans cette affaire, l’ensemble du football français est en danger. Et indirectement, cela se répercutera sur le football amateur. Il y a assez de souffrance et d’incertitude en ce moment. La Ligue ne doit rien lâcher » a commenté l’ancien attaquant de Nancy, pour qui la Ligue de Football Professionnel n’a pas d’autre choix que de tenir tête à Mediapro. La survie du football français en dépend…