TV : Mediapro prêt à vendre d'urgence son match vedette à Canal+ !

TV : Mediapro prêt à vendre d'urgence son match vedette à Canal+ !

Photo Icon Sport

Dans l'attente de la proposition de conciliation entre Mediapro et la LFP, la chaîne Téléfoot pourrait vendre dès maintenant le match du dimanche soir à Canal+ sans passer par la Ligue.

Le début du mois de décembre est attendu avec impatience par les clubs de Ligue 1 puisque l’on saura si Mediapro revient sur sa décision de ne pas payer l’échéance du 5 décembre, ce qui est hautement improbable, mais on saura surtout ce que le conciliateur nommé par le tribune de commerce de Nanterre propose. Du côté de la Ligue de Football Professionnel, on a visiblement décidé d’accélérer les discussions avec Canal+ afin de trouver une sortie de crise rapide lorsque le divorce avec Mediapro sera possible. Mais selon Le Parisien, Jaume Roures et Maxime Saada pourraient s’entendre très rapidement pour que le match diffusé par la chaîne Téléfoot le dimanche soir soit désormais donné par Canal+. Un accord entre les deux sociétés est possible sans même qu’un appel d’offres soit lancé.

Dans le quotidien francilien, Christophe Lepetit, spécialiste de l’économie du football, pense que cette solution est en marche et peut rapidement se concrétiser. « A ce stade de la procédure, la LFP n’en a pas récupéré ses droits et ne peut donc en aucune manière passer d’accord avec Canal +. Ce qui est possible, en revanche, c’est que Mediapro sous-licencie un lot à la chaîne cryptée, par exemple le match du dimanche soir. Cette disposition était prévue par l’appel d’offres de 2018. Si Mediapro lâche un de ses lots principaux, son offre s’en trouvera dégradée au point que son modèle ne tiendra plus. Cela scellerait par conséquent le retrait de Mediapro. La Ligue récupérerait ses droits et réorganiserait un appel d’offres avec les acteurs traditionnels », explique le Responsable des études économiques du Centre d’économie et de droit du sport, qui estime que désormais les droits TV de la Ligue 1 ne pourront pas être valorisés à un milliard comme c'était le cas avec Mediapro, mais plutôt dans une fourchette autour de 800ME. Le rêve est passé pour le football français.