TV : Amazon et DAZN pour éviter un appel d'offres low cost ?

TV : Amazon et DAZN pour éviter un appel d'offres low cost ?

La LFP a lancé mardi un appel d'offres pour les droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Du côté des clubs, on espère que des concurrents à Canal+ feront monter les prix.

Alea jacta est. Mardi soir, la Ligue de Football Professionnel a dévoilé les détails des lots désormais soumis à appel d’offres pour les droits TV abandonnés par Mediapro et cela jusqu’en 2024. Pour ceux qui seront intéressés, il faut désormais déposer des propositions le lundi 1er février 2021 entre 10h et midi en mains propres au siège de la LFP. Reste que pour l’instant, seul Canal+ semble en mesure d’aligner des centaines de millions d’euros pour s’offrir un ou plusieurs des quatre lots pour ce qui concerne la Ligue 1. Mais du côté de la LFP, sans croire au Père Noël version Téléfoot, on espère que les discussions menées de longue date avec les géants américains de l’économie numérique pourront se concrétiser d’ici la date du 1er février. Et s’il ne faut pas s’emballer, L’Equipe pense que l’heure est peut-être venue de voir débarquer sur les écrans d’Amazon ou de DAZN un match de Ligue 1.

Cette concurrence probable peut évidemment inciter Canal+ à faire un effort financier, même s’il est évident que Maxime Saada ne cédera pas à la surenchère, le patron de Canal+ l’ayant déjà clairement prouvé en 2018 et confirmé la semaine passée dans Le Figaro. Amazon, qui a déjà investi en Italie, en Premier League et en Bundesliga, pourrait sauter sur l’occasion, tout comme DAZN, un service de streaming sportif qui s’est discrètement lancé en France en décembre, mais uniquement avec de la boxe alors que dans d’autres pays, dont l’Italie, elle a des droits du football. De quoi rendre un peu optimiste les dirigeants du foot français. « Il y a des chances qu'ils y aillent. Ils s'intéressent au foot, ont déjà acquis une affiche de Ligue des champions en Italie », a confié un spécialiste des droits sportifs dans le quotidien sportif, lequel précise qu’Orange, cité comme un possible candidat, avait fait savoir que ce n’était pas le cas. Compte tenu de la rapidité de la procédure, on en saura rapidement plus sur la fin, heureuse ou pas, de ce feuilleton. Sachant que la LFP n'a pas récupéré les deux matchs achetés par Canal+ à BeInSports, ce qui pourrait donner lieu à un nouveau contentieux.