TV : Amazon c'est ringard, vive Aulas et son Spotify du foot !

TV : Amazon c'est ringard, vive Aulas et son Spotify du foot !

Amazon a présenté son offre pour ceux qui souhaitent suivre 80% de la Ligue 1 sur sa chaîne de sport la saison prochaine. Mais pour Thibaut Leplat, consultant pour RMC, ce mode de diffusion est totalement dépassé.

Ceux qui attendaient une offre révolutionnaire d’Amazon pour les matchs de Ligue 1 sont tombés de haut lorsque le géant américain de l’e-commerce a présenté sa stratégie, laquelle est totalement classique et à un prix pas vraiment sexy. Globalement, ce sera du Mediapro un tout petit peu moins cher, et surtout avec pour la LFP la certitude d’être payée. Pour le téléspectateur moyen, rien de nouveau et toujours l’obligation d’empiler les abonnements pour suivre le football. Au micro de RMC, Thibaut Leplat a vidé son sac, estimant que ce modèle était désormais ringard et qu’il fallait proposer plus et mieux aux amateurs de foot à la télé.

Pour le consultant, Jean-Michel Aulas avait vu juste en proposant l’an dernier la création d’un Spotify du football, où chacun pourrait prendre ce qu’il veut et quand il veut. « Il faut que les clubs gèrent le problème de la répartition des droits, mais avec Spotify tu as un service qui fonctionne, qui est efficace, et c’est l’avenir de la retransmission du football comme le dit Aulas. Mais il faut qu’il parle avec Labrune. Il faut un système où tu as accès à toutes les rencontres et pourquoi pas de la totalité des championnats européens, où tu peux choisir les commentateurs, les avoir en VO ou en VF, et tu auras un service qui fonctionne. Et c’est d’ailleurs ce que propose l’IPTV. Si les gens s’abonnent à l’IPTV c’est que cela fonctionne et même très bien. Et pour lutter contre l’IPTV, le meilleur moyen c’est de faire mieux et pas uniquement de l’interdire (…) Chacun doit aller chercher ce qu’il veut. Il faut un guichet unique où chacun ira chercher ce qu’il veut et toutes les solutions qui ne tournent pas autour de cela sont mauvaises », a prévenu Thibaut Leplat, pas convaincu par Amazon et la LFP.