Le football français cartonne en Europe !

Le football français cartonne en Europe !

Icon Sport

En raison du nombre d’exclusions, les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 se détachent par rapport aux autres compétitions européennes. Les statistiques sont significatives et les acteurs se plaignent de plus en plus. D’où l’initiative du directeur technique de l’arbitrage Pascal Garibian.

Aussi impressionnant que l’hécatombe en équipe de France, le nombre de cartons rouges sortis par les arbitres tricolores ne cesse de grimper. On compte trois nouvelles exclusions en Ligue 1 après la 8e journée qui vient de se dérouler. Au total, les arbitres de l’élite française ont déjà expulsé des joueurs à 34 reprises cette saison ! Et le nombre atteint la barre des 45 sanctions en Ligue 2. On est loin, très loin des chiffres constatés à l’étranger. Certes, la Premier League est un championnat un peu particulier où l’excès d'agressivité n’est pas toujours punie. Mais quand même…

La PL ne compte que 4 cartons rouges cette saison, pendant que les équipes de Bundesliga en recevaient 12. A noter que la Serie A en totalise 15, soit cinq de moins que la Liga (20). On peut dire que le foot français se démarque. Il faut néanmoins nuancer ces statistiques dans la mesure où nos championnats sont plus avancés. La Ligue 1 compte déjà 80 matchs, contre 89 pour la Ligue 2. Tandis que la Bundesliga (63), qui n'a que 18 équipes, la Liga (60) ou la Premier League (67), interrompue suite au décès de la reine Elizabeth II, ont joué moins de rencontres.

Les coachs de L1 invités par le DTA

Voilà pourquoi la moyenne de cartons rouges par match en Ligue 1 (0,42) n’est pas si éloignée de celles en Espagne (0,32) ou en Serie A (0,20). La France reste tout de même la championne de l’exclusion, mais aussi des contestations des joueurs, entraîneurs et dirigeants après les matchs. Un climat de tension s’est installé entre eux et les arbitres. Le directeur technique de l’arbitrage Pascal Garibian a donc invité tous les coachs de Ligue 1 à visiter le centre de visionnage du VAR mardi. Certains techniciens ne sont pas venus. Mais au moins, le patron des arbitres a tenté un rapprochement pour peut-être éviter toutes ces sanctions à l’avenir.